[Vidéo] Des activistes de Greenpeace s'introduisent dans la centrale de Cattenom

Des activistes de Greenpeace se sont introduits sur le site de la centrale nucléaire de Cattenom et y ont tiré des feux d’artifices. Un geste qui survient deux jours après avoir publié un rapport selon lequel les centrales nucléaires françaises ne sont pas assez bien protégées des risques d’attaques terroristes.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[Vidéo] Des activistes de Greenpeace s'introduisent dans la centrale de Cattenom
Ce matin 12 octobre 2017, les activistes tirent des feux d'artifice de la centrale EDF de Cattenom, Moselle.

Des militant(e)s de Greenpeace France se sont introduits dans la centrale nucléaire EDF de Cattenom (Moselle), ce matin à 5h35. Ils ont déclenché un feu d’artifice à proximité de la piscine d’entreposage du combustible usé. Greenpeace a voulu démontrer la vulnérabilité des sites nucléaires et l’accessibilité de ces bâtiments qui pourraient être une cible terroriste.

"Faut-il attendre qu’un acte de malveillance subvienne sur une centrale pour qu’EDF sorte enfin du déni dans lequel elle est engluée ? EDF doit agir dès maintenant en bunkerisant les piscines d’entreposage de combustible usé. Il en va de la sécurité des populations en France et en Europe", dénonce Yannick Rousselet, chargé du nucléaire chez Greenpeace, dans un communiqué.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne


EDF a pourtant contredit les faits. La centrale de Cattenom a tweeté : "EDF confirme que les militants greenpeace n’ont pas eu accès à la zone nucléaire" une heure après avoir rassuré sur la sécurité de leur site :

Une action pour soutenir le rapport publié mardi

Sept experts indépendants ont travaillé 18 mois sur la question du nucléaire et du terrorisme. Ils ont rédigé un rapport sur les risques d’attaques extérieures des centrales donné le 10 octobre à différents hauts fonctionnaires en charge des questions de défense et de sécurité au sein des institutions et du gouvernement. Ce rapport a été consulté en intégralité par Le Parisien.

Selon l’ONG, les centrales nucléaires sont mal protégées notamment dans la zone des piscines de combustible usé. Elles sont utilisées pour refroidir les combustibles mais aussi protéger de la radioactivité. Un accident à ce niveau de la centrale pourrait avoir des conséquences aussi étendues que l’accident de Fukushima (80 kilomètres) assure l’association. EDF avait réagi en confirmant que ses centrales étaient "sûres, bien surveillées et très bien protégées". Selon l’ONG, il faudrait investir 140 à 222 milliards d’euros pour sécuriser les 58 piscines présentes en France.

1 Commentaire

[Vidéo] Des activistes de Greenpeace s'introduisent dans la centrale de Cattenom

François Gachet
13/10/2017 08h:13

Manipulation ! Si les services de sécurité de la centrale avaient tiré sur les militants pour empêcher l'intrusion; Greenpeace s'en serait servi pour stigmatiser le nucléaire. Dans tous les cas il y a bénéfice pour leur communication. Mais la possibilité, même la probabilité, d'avoir des activistes pénétrant les zones de sécurité empêche justement la protection efficace des installations sensibles.

Réagir à ce commentaire
1 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS