International

[Vidéo] Décollages et atterrissages d'avions périlleux durant la tempête Ciara en Europe

Sylvain Arnulf ,

Publié le

Vidéo Le nord-ouest de l'Europe a été balayé par la tempête Ciara les 9 et 10 février. Les transports terrestres et aériens ont été perturbés par cette tempête hivernale. De nombreux aéroports restent fermés ce 10 février en Allemagne.

[Vidéo] Décollages et atterrissages d'avions périlleux durant la tempête Ciara en Europe
Certains avions ont battu des records de vitesse avec la tempête Ciara... D'autres ont eu bien du mal à décoller et atterrir.
© TopFelya - YouTube

La tempête Ciara (nommée Sabine en Allemagne) traverse le nord ouest-de l'Europe depuis le 8 février. Une phénomène hivernal habituel par son intensité (avec des rafales allant jusqu'à 150 km/h), mais hors normes par son étendue et le nombre de territoires concernés. Les îles britanniques, la France, la Belgique, les Pays-Bas, l'Allemagne, la République Tchèque ont notamment été touchés. Avec, partout, des transports ferroviaires paralysées par la chute d'arbres, un trafic aérien réduit, des routes bloquées par des inondations et chutes d'arbres.

Liaison Etats-Unis / Europe express

Dans les airs, la tempête a eu des effets contrastés. Trois avions effectuant la liaison transatlantique ont battu leur record de vitesse, portés par les flux du jet stream. Le record pour un vol commercial entre New York et Londres a été battu le 8 février par un Boeing 747-436 de British Airways en 4h56, plus d'1h30 de moins que la normale. Deux autres vols de Virgin Atlantic ont aussi battu le record de vitesse détenu depuis 2018 par la compagnie low-cost Norwegian, avec une traversée de moins de cinq heures.

Vols déroutés et difficultés pour atterrir

Comme à chaque tempête, les nerfs des pilotes ont été mis à rudes épreuves avec des décollages et atterrissages périlleux. Un vol de British Airways qui devait relier Genève à Londres a dû faire demi-tour et atterrir à Lyon après plusieurs atterrissages manqués (et faute de carburant suffisant pour retourner à son point de départ) le 9 février. Un vol Lyon-Brest a dû être dérouté vers Rennes, le pilote ne parvenant pas à poser l'appareil à deux reprises dans son aéroport d'arrivée prévu.

De nombreuses vidéos témoignent des difficultés des pilotes à contrôler leur appareil, déstabilisé par de violentes rafales. Le spotter TopFelya s'est installé à l'aéroport de Birmingham et a observé le ballet des avions ballottés par le vent, notamment un Airbus A380.

Autre vidéaste, autre point de vue sur un atterrissage chaotique de la low-cost Wizz Air toujours à Birmingham.

Cet avion de British Airways a dû remettre les gaz après un premier contact rude avec le tarmac de l'aéroport de Londres-Heathrow.

Mêmes conditions difficiles à l'aéroport de Hambourg, en Allemagne.

A Amsterdam, le célèbre spotter Cargospotter n'a rien manquée de l'approche contrariée des géants du ciel.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte