Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

[Vidéo] Décollage réussi pour Falcon Heavy, le lanceur XXL de SpaceX

,

Publié le , mis à jour le 06/02/2018 À 22H57

Capable d'emporter 64 tonnes de charge utile, la Falcon Heavy d'Elon Musk a décollé avec succès depuis Cap Canaveral en Floride. Elle a été conçue avec l'objectif de réaliser des vols habités vers la Lune ou Mars.

[Vidéo] Décollage réussi pour Falcon Heavy, le lanceur XXL de SpaceX
Pour ce premier lancement, Falcon Heavy a mis en orbite une Tesla Roadster rouge
© Capture Youtube SpaceX

Après la fusée récupérable, voici la fusée XXL. Elon Musk, le patron de SpaceX, a frappé un grand coup et a bousculé une nouvelle fois le landerneau spatial. Son lanceur Falcon Heavy, deux fois plus puissant que la plus puissante des fusées actuellement en service, a décollé pour la première fois aujourd'hui de la base spatiale de Cap Canaveral en Floride vers 21H50 heure de Paris.

Conscient de la difficulté, Elon Musk, à la fois prudent et enthousiaste, n'avait pas exclu une explosion au cours de ce premier vol. D'ailleurs la fusée n'a pas emporté de satellite ou d'instrument spatial de grande valeur, mais...sa Tesla roadster qui pourra donc finir ses jours sur une orbite la faisant s'approcher de la planète rouge.

 

A Red Car for the Red Planet

Une publication partagée par SpaceX (@spacex) le

27 moteurs pour la poussée

Falcon Heavy est la fusée de tous les superlatifs. A l'exception du lanceur Saturn V qui a permis d'envoyer des hommes sur la Lune et a volé pour la dernière fois en 1973, il s'agit de la fusée la plus puissante jamais créée. Haute de 70 mètres, elle est capable de transporter jusqu'à 64 tonnes de cargo en orbite basse, et près de 17 tonnes vers Mars. Selon SpaceX, elle pourrait porter l'équivalent d'un Boeing 737 avec sa centaine de passagers, leurs bagages et le plein de kérosène jusqu'à l'orbite basse. Elon Musk a bien l'intention de la commercialiser : le tir coûtera 90 millions de dollars pour satelliser jusqu'à 8 tonnes en orbite géostationnaire.

La puissance phénoménale de Falcon Heavy repose sur une architecture modulaire. Le premier étage est constitué en fait de trois fusées Falcon 9, une fusée éprouvée qui permet de mettre en orbite les satellites de télécommunications jusqu'à l'orbite géostationnaire. Chaque Falcon 9 est propulsée par neuf moteurs identiques Merlin. Soit au total 27 moteurs capables de délivrer une poussée de 5 millions de livres, équivalente à celle de 18 Boeing 747 au décollage. Cerise sur le gâteau, SpaceX envisage de récupérer chacune de ses fusées. Cela est presque devenu une routine pour la société californienne. L'an dernier, elle a récupéré les premiers étages plus d'une dizaine de fois.

Coloniser Mars

Avec ce succès, Elon Musk a frappé encore un grand coup. Il donne du crédit à son véritable objectif : la colonisation de la planète Mars. "Falcon Heavy a été conçu d'emblée pour transporter des humains dans l'espace et restaurer la possibilité de vols habités vers la Lune ou Mars",  indique SpaceX sur son site Internet. A l'occasion du grand séminaire spatial de l'IAC (International Astronautical Congress) qui s'est tenu en septembre dernier à Adélaïde en Australie, le dirigeant américain avait précisé son projet de colonisation de Mars. Falcon 9, Falcon Heavy ainsi que la capsule Dragon capable d'accueillir un équipage, sont des pièces essentielles pour construire une fusée encore plus impressionnante, d'une capacité d'une centaine de passagers et capable de rejoindre la planète rouge. Selon lui, un premier voyage sera possible vers 2024.

Soutenu par la NASA, le milliardaire californien, co-fondateur de Paypal, s'est rapidement imposé comme un acteur majeur du secteur spatial. Il a fondé SpaceX en 2002 qui a connu depuis une montée en puissance fulgurante, surprenant tous ses concurrents sur les marchés commerciaux. Y compris ArianeGroup, qui a dû sévèrement baisser ses prix pour conserver son leadership du marché mondial des lancements de satellites de télécommunications. En 2017, SpaceX a réalisé 18 tirs avec sa fusée Falcon 9 que ce soit pour des missions de mise en orbite de satellites de télécommunications ou de ravitaillement de la station spatiale internationale...Son ambition est quasiment de doubler le nombre de tir en 2018. En comparaison, ArianeGroup envisage de réaliser 12 tirs cette année, soit un de mieux que l'année précédente.

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus