[Vidéo] Comment sont assemblés et testés les différents ensembles du vaisseau spatial Orion, conçu pour explorer la Lune

Comment est fabriqué Orion, le vaisseau spatial habité de la Nasa à destination de la Lune ? Cet été, nous vous proposons chaque semaine de découvrir une étape de la conception du module de service européen (ESM) réalisé par l’industriel européen Airbus.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[Vidéo] Comment sont assemblés et testés les différents ensembles du vaisseau spatial Orion, conçu pour explorer la Lune
Le premier vol habité est prévu pour 2024.

Le 26 mai dernier, Airbus se félicitait d’avoir signé avec l’Agence spatiale européenne (ESA) un contrat évalué à 250 millions d'euros portant sur la construction du troisième module de service européen (ESM) d'Orion, le vaisseau spatial habité américain.

L’ESM est chargé de fournir la propulsion, l'énergie, l'air et l'eau aux astronautes, ainsi que le contrôle thermique du nouveau vaisseau spatial de la NASA. L’objectif de l’agence américaine ? Permettre "aux astronautes de fouler à nouveau le sol de la Lune en 2024, plus de 50 ans après l’alunissage d’Apollo 17." En attendant, un premier vol d'essai sans équipage doit avoir lieu en 2021.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

L’assemblage du vaisseau

Dans cette vidéo de notre série d’été dédiée à la fabrication du vaisseau spatial Orion ESM, on vous propose de plonger au cœur de l’assemblage final. "L'ESM est issue d’une conception très complexe", déclare dans la vidéo Mark Kelly, ingénieur sur le projet Orion ESM. Et c’est peu dire ! Ce ne sont pas moins de 14 équipes qui se relaient pour travailler sur les différentes sections à assembler. De plus, Airbus collabore avec ArianeGroup qui est chargé d’intégré le système de propulsion, ainsi qu’avec Thales Alenia Space Italy, en charge de l’intégration du sous-système thermique.

Un grand nombres d'outils sont nécessaires et spécifiques au projet, comme le commutateur de valves, un outil "fait maison" par les ingénieurs d'Airbus. Leur équipe a aussi intégré l'utilisation des maquettes numériques pour essayer et préparer virtuellement toute nouvelle opération à réaliser sur l'assemblage.

Plus de détails dans la vidéo ci-dessous, réalisée en anglais par Airbus.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS