[Vidéo] Comment Lockheed Martin et la NASA ont participé au film Ad Astra

Le nouveau film de James Gray, Ad Astra, sort en salles le 18 septembre. Lockheed Martin et la NASA ont apporté leurs conseils au réalisateur pour rendre plus authentique l'exploration de l'espace.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[Vidéo] Comment Lockheed Martin et la NASA ont participé au film Ad Astra
Dans Ad Astra, Brad Pitt interprète l'astronaute Roy McBride.

Science-fiction ou concept ? Entre les oeuvres d’art et les projets très sérieux des agences spatiales, la frontière s’estompe. Mercredi 18 mars, Ad Astra sort dans les salles de cinéma françaises. Réalisé par James Gray, le film raconte le voyage d’un astronaute à travers le système solaire pour retrouver son père. Lockheed Martin et la NASA ont contribué au film.

Pour Mission Impossible : Fallout, l’acteur Tom Cruise avait lui-même piloté un hélicoptère H125 d’Airbus. Moins gâté, Brad Pitt n’a pas embarqué dans une véritable navette spatiale de Lockheed Martin. Mais les ingénieurs de l’entreprise américaine ont été consultés pour la réalisation du film.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

“Ce type de films inspire certains des concepts que nous développons”

Dans une vidéo tournée avec le réalisateur américain James Gray, les équipes de Lockheed Martin défendent ces échanges entre l’industrie et les artistes. “Croyez le ou non, ce type de films inspire certains des concepts que nous développons”, assure Wil Santiago, ingénieur pour l’exploration de l’espace lointain.

Les premières images du film donnent à voir des évolutions sur lesquelles travaillent déjà les agences spatiales américaines : l’exploitation des ressources sur les planètes du système solaire ou les bases en sous-sol pour se protéger des radiations. Une volonté d’authenticité chère à James Gray : “Cela envoie un message, sur le progrès et vers où nous voulons aller.”

L’agence spatiale américaine a également participé au film. “Nous avons examiné un script d’Ad Astra au début de la production, explique Bert Ulrich, responsable de la NASA pour les collaborations avec la télévision et le cinéma. Nous avons fourni certaines images passionnantes pour le film, surtout pour la Lune et Mars.”

Brad Pitt s’entretient avec un astronaute

Brad Pitt, qui incarne le protagoniste d’Ad Astra, a également pu discuter pendant une vingtaine de minutes avec l’astronaute américain Nick Hague, actuellement en mission dans la Station spatiale internationale (ISS).

En apesanteur, l’astronaute évoque notamment les effets méconnus d’un séjour prolongé dans un environnement sans gravité : "La corne de mes pieds a rapidement disparu car je ne marche plus sur la plante des pieds. [...] En revanche, j'ai des callosités sur le dessus du pied, sur le gros orteil, car je suis constamment en train de m'accrocher aux choses avec le gros orteil."

Nick Hague évoque également le changement de lumière artificiel à l’intérieur de l’ISS pour simuler des journées normales alors que les astronautes assistent à 16 levers et couchers de soleil chaque jour.

Ad Astra se montre enthousiaste sur notre capacité à poser un jour le pied sur Mars. La NASA souhaite mener une mission habitée sur la planète rouge en 2033 mais il reste de nombreux défis techniques pour atteindre un tel objectif : comment se protéger des radiations, comment s’alimenter, comment voyager aussi loin avec des êtres humains… Le cinéma devrait renforcer la motivation des architectes de ce grand chantier.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS