International

[Vidéo] Comment Boeing tente de réduire le bruit de ses avions, avec Safran et la Nasa

Roman Epitropakis , , ,

Publié le

Le constructeur américain Boeing a réalisé une série de tests sur son B787 Dreamliner dans le cadre d'une étude visant à réduire le bruit de ses appareils. L'étude s'inscrit dans le vaste programme de recherche nommé ecoDemonstrateur, en place depuis 2010.

Comment Boeing tente de réduire le bruit de ses avions
1000 capteurs de son ont été disposés au sol pour étudier l'impact sonore des appareils. Crédit photo : Boeing

Des centaines de capteurs de son disposés au sol ainsi que sur l'un de ses appareils. C'est le dispositif mobilisé pour l'étude que vient de mener Boeing pour mesurer et réduire l'impact sonore de ses avions.

Ce test s'inscrit dans un vaste programme, baptisé ecoDemonstrator initié en 2010 et visant à améliorer l'ensemble de l'écosystème aéronautique : sécurité, réduction de la consommation de carburant, émissions, bruit, jusqu'à l'amélioration des équipements, qu'il s'agisse de la cabine ou même des cuisines ! Chaque année un avion différent est utilisé pour effectuer les tests en vol et c'est le 787 Dreamliner qui a été sélectionné cette année pour réaliser une étude sur le bruit.

"Boeing est constamment en train de chercher des moyens de développer et concevoir des avions plus silencieux, explique Michael Czech, chercheur sur le projet ecoDemonstrator pour Boeing et la NASA. La technologie que nous voulons explorer ici est la façon dont le son interagit avec l’avion. Pour cela, nous disposons plus de 200 capteurs sur l’appareil, des Kulies, qui sont des capteurs acoustiques spéciaux, capables de détecter des petites variations de son pendant le vol de l’avion. Nous mesurons ainsi le son à la fois sur l’appareil et au sol où nous avons un millier de capteurs disposés de façons différentes." 

L'installation des équipements de la Nasa en timelapse

Plusieurs partenaires dans le projet 

Cette étude sur le bruit a été réalisée en partenariat avec la Nasa ainsi qu'avec l'équipementier français Safran pour la réalisation d'un système de carénage du train d'atterrissage qui permettrait de réduire de 20% le bruit du train d'atterrissage. Ce dernier peut à lui seul représenter jusqu'à 40% du bruit extérieur des avions long-courriers modernes.

1,6 téraoctet de données récoltées

Le 787 mis à disposition par la compagnie émiratie Etihad a mené 27 jours d'essais dans différentes configurations. Boeing a annoncé à l'occasion de la présentation du bilan de son programme Ecodemonstrator que 1,6 Téraoctets de données avaient été récoltées. Elles doivent à présent être analysées en profondeur.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte