Vidéo : Clip-Air, quand les wagons passent des rails aux nuages

Un train volant, c’est le projet un peu fou sur lequel travaille depuis 2009 la très sérieuse école polytechnique de Lausanne en Suisse. Baptisé Clip-Air, le projet consiste en fait en des wagons, sorte de capsules autonomes de 30 mètres de long. Elles peuvent à la fois circuler sur des rails et être accrochées sous une aile volante de 60 mètres d’envergure équipée de trois moteurs. Un appareil modulaire qui pourrait bien révolutionner le transport de demain, enfin d’après-demain. Vers 2050, ce drôle d’engin pourrait apporter flexibilité à ses occupants mais aussi aux compagnies aériennes utilisatrices.

Partager

Vidéo réalisée par Aeronews TV, première web-TV consacrée à l'aéronautique

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne
3 Commentaires

Vidéo : Clip-Air, quand les wagons passent des rails aux nuages

Pauxcourrouges
16/07/2015 08h:11

Les Suisses de lausanne avaient fait très fort, remportant il y a cinq ans la palme de la pseudo-innovation la plus inepte. Ils semblent vouloir récidiver, le projet Clip-Air est toujours aussi inepte.
-Accrocher trois "capsules" sous les ailes d'un avion au lieu d'un fuselage conventionnel est une stupidité aérodynamique.
- C'en est une autre du point de vue mécanique: Le bilan de masses est déplorable, surtout si ces "capsules" doivent être pressurisées.
- Le chemin de fer est l'outil le moins adapté pour compléter un voyage aérien, car lourd et peu flexible. il ne l'est même pas du tout pour "dispatcher" les capsules contenant les voyageurs du "concept" Clip-Air. En outre aucun aéroport ne dispose encore de lien ferroviaire ni des équipements requis pour "mettre les capsules sur rail".
- Enfin il n'y a pas besoin de réexpédier des capsules, le voyageur lambda étant parfaitement capable, à sa descente d'avion, de monter dans un autre, ou un bus, ou un train, ou un taxi pour arriver à destination.

Réagir à ce commentaire
verdarié
16/07/2015 15h:37

La flexibilité du rail, ce serait surtout qu'il puisse desservir les gares sans qu'il ait besoin de s'arrêter pour charger et décharger ses passagers.
Bref un wagon ou une partie de wagon autonome qui viendrait s'accrocher ou se décrocher au passage après qu'il ait réduit sa vitesse.

Réagir à ce commentaire
Julbo
20/07/2015 17h:49

@verdarié en effet, il y avait un très bon concept développé par les Chinois il y a quelques années mais je ne sais pas où ça en est. A voir dans cette vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=p9Ig19gYP9o

Réagir à ce commentaire
3 Commentaires

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS