Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

[Vidéo] Boeing 2707, Mirage 4000... Le Falcon 5X n'est pas le premier avion mort-né

Aurélie M'Bida

Publié le

Vidéo Si le développement du Falcon 5X de Dassault Aviation s'est arrêté net mardi, il ne s'agit pas de la première fois qu'un avionneur abandonne un avion sur sa lancée.

[Vidéo] Boeing 2707, Mirage 4000... Le Falcon 5X n'est pas le premier avion mort-né © Dassault Aviation

L'histoire montre que développer un avion n'est pas une mince affaire. Les exemples récents de l'A400M d'Airbus ou encore du F-35 développé par Lockheed Martin en sont les témoins. Mardi 13 décembre, Dassault Aviation a donné un coup d'arrêt à l'avion d'affaires Falcon 5X dont les retards à répétition ont fini par avoir raison du programme. En cause, de multiples soucis techniques rencontrés par son partenaire Safran, avec lequel l'avionneur a fini par résilier le contrat, lors du développement du moteur Silvercrest censé équiper l'avion. Si le Falcon 5X ne sera finalement pas commercialisé, il n'est pas le seul aéronef dont l'avenir s'est arrêté net.

Déboires techniques, enjeux financiers, imbroglios politiques, et autres gadins. Presque tous les grands fabricants d'avions ont eu un jour à avorter la réalisation d'un appareil.  Ainsi du fameux Mirage 4000, un biréacteur conçu dans les années 1970 sur fonds propres pour l'exportation, mais qui ne sera jamais produit en série. Il permettra toutefois à Dassault Aviation de lancer le Rafale quelques années plus tard.

Airbus a dû abandonner dernièrement le projet d'avion électrique E-Fan qui n'est pas suffisamment novateur pour lui – toutes les technologies développées pour l'E-Fan se retrouvent dans de nouveaux projets (CityAirbus, Pop.Up). Nuance toutefois, s'il laisse tomber le projet, celui-ci poursuit son développement avec ses partenaires historiques. Son grand rival américain Boeing a lui aussi essuyé des déconvenues. Le Boeing 2707, un avion supersonique commercial conçu dans les années 1960 devait transporter près de 300 passagers à 2900 km/h (soit 700 km/h de plus que le Concorde pour trois fois plus de passagers), selon le site aeronewstv. Trop cher à développer, trop gourmand en carburant, trop bruyant, bref l'histoire s'arrêtera en 1971.

Même issue pour le Boeing Sonic Cruiser, auquel l'avionneur préférera développer le 787… Et les avions militaires ne sont pas en reste dans la liste (non exhaustive) des projets d'avions abandonnés. Le britannique TSR-2 de British Aircraft Corporation, un bombardier supersonique abandonné au cours de la guerre froide alors qu'un seul prototype avait volé. Raison officielle : une question de budget.  

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle