[Vidéo] Un premier bilan positif pour Global Industrie selon les exposants

Bilan globalement positif pour la première édition de Global Industrie, grand messe de l'industrie du 27 au 30 mars à Villepinte (Seine-Saint-Denis) qui se voulait une foire d’Hanovre à la française. Les exposants se disent satisfaits de l’affluence, malgré quelques fausses notes dans l’organisation.

Partager
[Vidéo] Un premier bilan positif pour Global Industrie selon les exposants

"Cela fait 38 ans que je travaille dans l’industrie, et je n’avais pas vu un tel dynamisme depuis des années", se réjouit Angèle Labadie, directrice du spécialiste de la signalisation Werma France, l’un des 2 700 exposants du salon Global Industrie. Un événement programmé du 27 au 30 mars à Villepinte (Seine-Saint-Denis) qui regroupe quatre salons : Midest, Industrie, Smart Industrie et Tolexpo. Avec une ambition : redorer le blason de l’industrie.

Ambiance "morose" pour les Midest des dernières années

L’enthousiasme est partagé par Jérôme Muzergues, responsable commercial du sous-traitant Mécalliance, qui se souvient du climat morose du Midest ces cinq dernières années. "C’était d’une tristesse ! Il y avait de moins en moins d’exposants et de visiteurs. L’an dernier, des rideaux avaient été installés pour cacher le manque de stands… Là, on sent qu’il y a beaucoup plus d’affluence. J’ai reçu environ dix visites de prospects par jour, et déjà enregistré une commande", affirme-t-il. Selon, GL Event, organisateur du salon, 53 000 visiteurs étaient inscrits. De quoi faire passer le fait que le prix du stand ait lui aussi augmenté d’environ 30 % pour les exposants du Midest. "Le fait d’avoir réuni quatre salons est une bonne chose, c’est plus moderne et il y a eu plus de publicité", ajoute Jérôme Muzergues. Les dimensions hors-normes du salon pour un événement industriel français (100 000 mètres carrés, 5 halls) ont aussi attiré de nouveaux exposants, comme Tecauma, qui présente un robot de chargement de machine-outil. "L’ampleur du salon est l’un des facteurs qui nous a décidé à venir", témoigne Camille Maudet, chargée de communication chez Tecauma.

Des visiteurs "plus professionnels"

Les exposants notent des contacts de meilleure qualité. "Les visiteurs viennent avec des projets beaucoup plus concrets, preuve que l’investissement repart", estime Angèle Labadie. "Les visiteurs viennent plus préparés, c’est beaucoup plus professionnel que les années précédentes", juge Patrick Passon, directeur commercial de Mecanic Systems, un sous-traitant belge habitué du Midest. Certains sont tout de même moins enthousiastes. Elia Barsanti, directeur du fabricant de machine-outils Num, expose au salon Industrie depuis plusieurs années et ne voit pas de différence en matière de visiteurs ni de volumes de commandes par rapport aux années précédentes. Jacky Lecomte, directeur commercial du fabricant de convoyeurs Flexlink, vient lui pour la première fois : "par rapport à d’autres salons sur lesquels nous avons l’habitude d’aller, je suis un peu déçu par l’affluence."

Le gigantisme a ses inconvénients

Le gigantisme du salon a aussi ses désavantages. "Les clients ont du mal à nous trouver", juge Franck Martinez, directeur commercial de Gravotech. Sentiment partagé par plusieurs exposants. Global Industrie se voulait être une foire d’Hanovre à la française. Mission réussie ? "Il y a encore des choses à améliorer au niveau de l’organisation", estime Patrick Passon. "Il fallait compter plus de vingt minutes pour se garer par exemple", note-t-il. "Sur le hall Industrie, il n’y a pas vraiment de cohérence. Nous faisons de l’informatique industrielle et on se retrouve à côté du traitement de surface", regrette Angèle Labadie.

Quelques améliorations à apporter donc pour la seconde édition de Global Industrie qui se déroulera en mars 2019 à Lyon cette fois-ci.

D’autres témoignages d’exposants à voir en vidéo ci-dessous.

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Industrie

Amélioration continue

LE SUR MESURE INDUSTRIEL

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Spécialiste Equipements Sous Pression Nucléaires en Service (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 22/11/2022 - CDI - Valence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

67 - Seltz

Construction d'un bâtiment d'accueil au camping Salmengrund Seltz

DATE DE REPONSE 09/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS