Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

[Vidéo] Avec MOIA et son minibus électrique, Volkswagen vise le marché du covoiturage

, , ,

Publié le , mis à jour le 05/12/2017 À 07H22

Infos Reuters Volkswagen a révélé un projet de minibus tout électrique spécialement conçu pour le covoiturage. C'est MOIA, la start-up mobilité du constructeur automobile qui planche sur cette nouvelle offre de mobilité dans le transport individuel.

[Vidéo] Avec MOIA et son minibus électrique, Volkswagen vise le marché du covoiturage
Volkswagen a révélé un projet de minibus tout électrique pour ceux qui ne souhaitent pas posséder de voiture, une avancée dans les services connectés de transport individuel.
© MOIA/DR

La nouvelle division MOIA "services à la mobilité" de Volkswagen a annoncé, lundi 4 décembre, son projet de mettre sur pied un système de covoiturage électrique international qui vise à retirer un million de voitures des villes américaines et européennes d'ici 2025. Pour ce faire, MOIA a développé un minibus 100 % électrique. Le véhicule, qui dispose d'une autonomie de plus 300 kilomètres et peut être chargé à 80 % en 30 minutes environ, a été produit en 10 mois seulement, précise le constructeur.

Le minibus peut accueillir confortablement jusqu'à six passagers dans des sièges individuels. Un espace à côté du conducteur est spécialement conçu pour accueillir les bagages.

MOIA mettra en circulation l'an prochain 200 minibus à six places à Hambourg, deuxième ville plus peuplée d'Allemagne, qui proposeront aux passagers un accès internet haut débit et des postes pour recharger les téléphones mobiles et les tablettes, a dit son président du directoire Ole Harms lors d'une conférence.

Puis la division basée à Berlin va porter sa flotte de bus électriques à 1.000 d'ici trois ans et visera d'autres villes à partir de 2019, a-t-il ajouté, sans plus de détails. En attendant, MOIA teste son service à Hanovre depuis octobre 2017.

Aucune indication sur le modèle économique

Le système est composé d’une application client que les passagers utilisent pour réserver et payer le MOIA. L’application indique les voitures disponibles et le prix du trajet avant que le client ne réserve, précise Volkswagen. Un algorithme de covoiturage regroupe les passagers qui ont des destinations similaires afin d'augmenter la capacité de chaque véhicule et d’éviter les détours. Une application conducteur et un système de gestion du parc de véhicules complètent le système.

"Nous allons rendre les villes à leurs habitants", a déclaré Ole Harms en précisant que ce service de covoiturage contribuera à alléger le trafic urbain à un coût plus faible que le taxi. Ole Harms a refusé de donner des indications sur les prix et le modèle économique de ce projet, se contentant d'affirmer que le service serait en perte à Hambourg dans un premier temps. Mais, a-t-il dit: "Le marché est illimité."

Pour rebondir après le scandale de manipulation des tests d'émission de ses moteurs diesel, Volkswagen investit des milliards d'euros dans les véhicules électriques, les voitures autonomes et le covoiturage, et espère que MOIA, créé il y a un an, générera une part substantielle de ses revenus d'ici 2025.

Léna Corot avec Reuters

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus