Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

[Vidéo] Avec EZ-Pro, Renault conjugue la livraison urbaine au futur

Julie Thoin-Bousquié , , ,

Publié le

Vidéo Après un premier concept-car EZ-GO dédié à la mobilité partagée des personnes, le constructeur réfléchit au futur de la livraison en milieu urbain… sans mettre de côté l’humain.

[Vidéo] Avec EZ-Pro, Renault conjugue la livraison urbaine au futur
Le groupe Renault a présenté EZ-Pro, un concept-car autonome de livraison capable de fonctionner en convoi ou de manière indépendante.
© Renault

Les proportions sont imposantes: 4,8 mètres de long, pour 2 mètres de largeur et de hauteur. Et ce, d’autant plus que le système est pensé comme un convoi, avec un "pod" de tête suivi par des modules… capables de se rendre aussi de manière autonome sur leur lieu de destination.

"Mais les matériaux utilisés pour la carrosserie permettent de refléter l’environnement, pour réduire l’empreinte du véhicule sur la ville", insiste Louis Morasse, directeur du design pour les véhicules utilitaires chez Renault. Les roues, comme les capteurs, sont soigneusement dissimulées derrière la carrosserie. Une manière d’aider encore le véhicule à "se fondre dans le paysage". Au total, celui-ci est pensé comme un "objet architectural" en phase avec son milieu, la ville, met en avant Louis Morasse.

Cet "objet", c’est le deuxième concept-car autonome et électrique dévoilé par Renault, baptisé EZ-Pro – après le premier démonstrateur, EZ-GO, destiné à la mobilité partagée. Révélé au salon IAA de Hanovre (Allemagne) ce mercredi 19 septembre, ce véhicule aux courbes futuristes est présenté par le constructeur comme une réponse aux besoins futurs de la livraison urbaine. "EZ-Pro reflète notre vision de la livraison du dernier kilomètre d’ici une quinzaine d’années, vers 2030", précise Philippe Diviné, directeur de la stratégie véhicules utilitaires du groupe au Losange.

 

Un véhicule modulaire

Autonome, connecté et bien sûr électrique, EZ-Pro apparaît d’abord comme une solution pour résoudre les problématiques de pollution et de congestion, veut convaincre le fabricant automobile. D’une autonomie "d’environ 300 kilomètres", le véhicule est doté de cellules photovoltaïques installées sur le toit. Celles-ci permettent de "recharger les éléments électriques à l’intérieur du véhicule", détaille Louis Morasse. En parallèle, EZ-Pro est conçu pour être partageable. De quoi permettre de réduire le nombre de véhicules utilitaires en circulation dans les rues, et donc les bouchons.

"A l’heure actuelle, le véhicule utilitaire est acheté pour faire de la livraison spécialisée", réagit Philippe Diviné. "Demain, les plateformes robotisées autonomes risquent d’être plus chères, ce qui devrait inciter les professionnels à faire évoluer leurs usages. Ils pourraient alors faire appel à ces véhicules lorsqu’ils le souhaitent, ceux-ci s’adaptant aux besoins de chaque métier". Pour ce faire, Renault a mis au point un intérieur modulaire. Du côté d’un des "pods" présentés aux journalistes, Renault a ainsi imaginé une version du foodtruck du futur. Ouvert, le véhicule permet à un commerçant de vendre un café aux passants du quartier.

Face à "la croissance du e-commerce", estime Philippe Diviné, le groupe français a mis au point de l’autre côté du véhicule un système de casiers permettant aux clients de retirer leurs colis où ils le souhaitent. Les particuliers ont en effet la possibilité d’indiquer par téléphone l’heure et le lieu auxquels ils souhaitent récupérer leur bien. Une fois EZ-Pro sur place, il leur suffit d’utiliser le code envoyé sur leur smartphone pour déverrouiller la trappe et accéder à leur colis.

 

Le conducteur devient "concierge"

Et le livreur dans tout cela? Pour Renault, pas question de "perdre le contact avec l’humain", tente de rassurer Laurens Van Den Acker, patron du design du groupe Renault. Devenu "concierge", l’ancien conducteur du véhicule utilitaire bénéficie d’une cabine dans le "pod" de tête d’EZ-Pro. Celle-ci peut se transformer en bureau dès qu’il le souhaite.

Une façon de lui permettre de garder un œil sur ses livraisons, tout en assurant le contact avec les clients. "Nous aurons toujours besoin d’un humain, pas forcément au volant, mais pour gérer par exemple la livraison de certains colis émotionnellement importants pour leurs destinataires", illustre Laurens Van Den Acker.

Avec EZ-Pro, Renault prépare l’avenir d’un marché où il excelle, comme son concurrent PSA. En 2017, le groupe au Losange a vendu près de 463 000 véhicules utilitaires à travers le monde, essentiellement en Europe et en Amérique Latine – contre environ 476 000 pour PSA. Selon le cabinet Deloitte, la part de marché des constructeurs français atteint 35% sur le créneau des véhicules utilitaires légers, là où elle n’est que de 20% sur les véhicules particuliers.

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle