[Vidéo] Aux Chantiers de l’Atlantique, le plus grand paquebot du monde fait sa première sortie en mer

Simon Chodorge , , , ,

Publié le

Vidéo Les Chantiers de l’Atlantique ont mis à l’eau le plus grand paquebot du monde. La construction du Wonder of the Seas n’est pas encore terminée mais l’impressionnant navire a changé de cale le 5 septembre. L’occasion d’une première baignade à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique)

[Vidéo] Aux Chantiers de l’Atlantique, le plus grand paquebot du monde fait sa première sortie en mer
Le Wonder of the Seas a été mis à l'eau dans le port de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) par les Chantiers de l'Atlantique.
© Royal Caribbean

Le Wonder of the Seas a effectué sa première sortie en mer samedi 5 septembre. Les Chantiers de l’Atlantique n’ont pas encore terminé la construction de l’immense paquebot mais celui-ci a tout de même pu goûter à l’eau du port de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique). Après sa mise à l’eau, le navire a changé de cale pour la poursuite des travaux.

Sept remorqueurs ont déplacé le paquebot

Pour l’instant, le Wonder of the Seas ne dispose pas de moteurs. Ce sont donc sept remorqueurs qui se sont affairés dans l’estuaire de la Loire pour déplacer l’énorme paquebot vers sa nouvelle cale. Sur place, les travaux d’aménagement pourront se poursuivre. Une fois terminé, le navire rejoindra le port de Shangai (Chine). Une vidéo de Laforge Films retrace cette manoeuvre délicate.

Le paquebot appartient à la classe Oasis qui compte déjà quatre bateaux en service pour le compte du croisiériste américain Royal Caribbean International. Le “petit” dernier, Symphony of the Seas, avait été livré en 2018. Mais le Wonder of the Seas doit dépasser tous ses prédécesseurs en taille : 362 mètres de longueur et 66 mètres de largeur pour 16 ponts.

Patinoire et parc arboré parmi les équipements

À l’intérieur, environ 2 100 membres d’équipage s’activeront pour servir jusqu’à 6 780 passagers. Les Chantiers de l’Atlantique ne lésinent pas non plus sur les aménagements. Parmi les équipements du navire, on retrouve des simulateurs de surf, une patinoire, un manège artisanal, un parc arboré, une tyrolienne…

La crise du Covid-19 a soulevé des interrogations sur la rentabilité de ces mastodontes des mers. Outre leur bilan environnemental médiocre, plusieurs navires de croisière ont fait la Une des journaux lorsqu’ils se sont transformées en foyers d’infection. Dans tous les cas, les Chantiers de l’Atlantique devraient livrés le Wonder of the Seas en 2022. La date a été retardée après les complications liées au Covid-19 dans les ateliers de Saint-Nazaire.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte