Vidéo : au cœur du dispositif de sécurité de l'EPR

Dans cette vidéo en images de synthèse, Areva, concepteur et développeur des réacteurs de troisième génération, détaille les dispositifs mis en place qui préparent les EPR aux scénarios les plus extrêmes.

Partager

Crash d'avion, inondation, séisme, fusion du cœur… Selon Areva, les EPR sont préparé aux catastrophes naturelles, humaines et industrielles les plus extrêmes. Dans cette vidéo en images de synthèse, le concepteur des réacteurs nucléaires de nouvelle génération détaille le dispositif de sécurité mis en place en cas d'accident. Grappes de contrôle pour endiguer la réaction et récupérateur de corium en cas de fusion du cœur, quatre générateurs électriques indépendants en cas de perte d'alimentation, coffre en acier et béton armé de plusieurs mètres d'épaisseur… En comparaison avec les précédents réacteurs à eau pressurisée, les EPR offrent un niveau de sureté jamais égalé.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Mais ce dispositif de sécurité a un coût. Les quatre EPR en construction, un en France à Flamanville (Manche), un autre en Finlande et deux en Chine, essuient des revers : retards à répétition (sept ans pour celui de Finlande) et surcoût (8,5 milliards d'euros contre 3,3 milliards initialement prévu pour celui de Flamanville). Ces têtes de série peinent à convaincre les clients internationaux. Luc Oursel, président du directoire d'Areva, prédisait la vente de dix EPR d'ici 2016. Il a dû revoir ces chiffres sérieusement à la baisse. Deux réacteurs ont toutefois été vendus à la Grande-Bretagne en octobre pour un montant de 14 milliards d'euros.

Timothée L'Angevin

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS