Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

[Vidéo] Airbus et Bombardier scellent un accord sur le CSeries

Léna Corot , , , ,

Publié le , mis à jour le 17/10/2017 À 16H41

Vidéo Airbus annonce lundi 16 octobre avoir conclu un partenariat avec Bombardier concernant le CSeries. Une nouvelle entité, C Series Aircraft Limited Partnership (CSALP), détenue majoritairement par l'avionneur européen, est désormais chargée de fabriquer et vendre l'avion de ligne régional de Bombardier.

[Vidéo] Airbus et Bombardier scellent un accord sur le CSeries
Avec la force de frappe mondiale d'Airbus et l'expertise de Bombardier sur les avions de ligne régional, les avionneurs espèrent relancer les ventes du CSeries.
© Bombardier/DR

Finalement, Airbus et Bombardier s'allient sur le CSeries. Faisant taire les rumeurs, le géant européen a annoncé lundi 16 octobre au soir avoir conclu un accord avec Bombardier. La nouvelle entité, C Series Aircraft Limited Partnership (CSALP), est détenue à 50,01% par Airbus, 31% par Bombardier et 19% par Investissement Québec, détaille Airbus dans un communiqué.

Mais Bombardier avait-il vraiment le choix ? Cet accord intervient alors que le canadien est engagé dans un bras de fer avec Boeing. Ce dernier accuse Bombardier d'avoir bénéficié de subventions indues et d'avoir bradé ses CSeries à des prix "ridiculement bas". L'avionneur canadien est donc sous la menace de se voir imposer des droits de douane de 300% sur ses CSeries si la Commission américaine du commerce international (ITC) donne raison à Boeing dans cette affaire.

Le secteur des monocouloirs est un marché clé représentant 70% des futures commandes d'avions, selon Airbus. Or, avec ce partenariat sur le CSeries de Bombardier, Airbus agrandit et complète son portefeuille sur ce segment. L'avionneur européen fabrique des monocouloirs disposant de 150 à 240 sièges alors que l'avion canadien contient 100 à 150 places.

Une nouvelle ligne d'assemblage aux Etats-Unis pour le CSeries

Avec cet accord, c'est la puissance de frappe mondiale d'Airbus et les compétences de Bombardier sur les avions de ligne régional qui se rapprochent. L'objectif étant d'augmenter considérablement la valeur du CSeries en faisant baisser les coûts de production notamment grâce à l'expertise d'Airbus sur la supply chain.

"Je n'ai pas de doutes sur le fait que l'accord avec Bombardier va booster les ventes et la valeur de ce programme", déclare Tom Enders, le PDG d'Airbus, dans un communiqué. En plus de son expertise sur la supply chain, Airbus va apporter ses compétences en matière commerciale. Et la force de frappe commerciale d'Airbus devrait relancer les ventes du CSeries, explique l'avionneur européen.

Grâce à la ligne d'assemblage d'Airbus à Mobile, dans l'Alabama, le CSeries va s'ouvrir plus largement le marché américain. Mais le siège de CSALP ainsi que sa principale chaîne d'assemblage resteront au Québec. Ce nouveau partenariat sur le C Series sécurise l'emploi au Canada pour les années à venir, précise Airbus.

Les PDG d'Airbus et Bombardier, Tom Enders et Alain Bellemare se sont exprimés à ce sujet :

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle