[Vidéo] Aerion veut dépasser Mach 4 avec son futur avion commercial supersonique

Le partenaire de Boeing, Aerion, souhaite démocratiser les vols supersoniques d'ici la fin de la décennie. Après son avion d'affaires ultra-rapide qui doit voir le jour en 2027, l'entreprise américaine assure plancher sur un appareil 50 places capable d'atteindre Mach 4.

 

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[Vidéo] Aerion veut dépasser Mach 4 avec son futur avion commercial supersonique
Après son avion d'affaire AS2, Aerion cherche à investir le terrain des vol commerciaux avec son projet AS3.

Avant de se multiplier dans le ciel, les avions supersoniques se multiplient pour l'instant sur le papier. Et il est surtout question de surenchère à chaque nouveau projet. Le dernier en date vient d'être dévoilé par Aerion, une énième société aérospatiale fondée par un milliardaire américain, Robert Bass. Déjà impliquée dans un projet d'avion d'affaire supersonique avec Boeing, qui doit voir le jour en 2027, elle souhaite également conquérir l'aviation civile. Pour ce faire, elle vient de dévoiler en vidéo le premier aperçu de l'AS3TM, un appareil de 50 places capable d'atteindre Mach 4 (soit 5 000 km/h), assure-t-elle.

Dix heures pour faire le tour de la planète

Sans escale, il faudrait 8 heures à AS3TM pour partir d'un point, faire le tour du globe au niveau de l'équateur et se poser dans son aéroport de départ. Si cela ne semble pas très utile sur le papier, le calcul montre les capacités potentielles de l'appareil d'Aerion. Plus pratique, l'avion pourrait relier Los Angeles à Tokyo (5800 km) en trois heures, selon l'entreprise, contre 12 heures actuellement.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Côté technologie, c'est le mystère. L'avionneur a seulement laissé fuiter quelques caractéristiques qu'il aimerait intégrer à l'appareil, dont une autonomie d'au moins 11 200 km. De quoi relier toutes les destinations d'une traite, sauf les dix trajets les plus longs du monde, en tête desquels la liaison Singapour - Newark aux Etats-Unis, distants de 15 343 km.

Si les projets d'avions commerciaux supersoniques se multiplient, plusieurs indices laissent à penser qu'ils ne verront pas le jour tout de suite. Le gendarme de l'aviation américain (FAA) s'est dit ouvert à des essais le 10 janvier 2021 à ce type d'appareils, mais au prix de conditions assez strictes, notamment en matière d'environnement et de sécurité. Un essai n'est aucunement synonyme d'autorisation de vol. Autre obstacle, la crise du Covid-19, qui risque de diminuer le trafic aérien sur le long terme, en tous cas pour les voyages d'affaires, au profit de réunions virtuelles.

Un jet privé supersonique d'ici 2027 ?

Bien que mis en stand-by à cause de la crise sanitaire, le projet d'avion d'affaires supersonique d'Aerion baptisé AS2 a passé ses tests en soufflerie en septembre 2020, dans une des installations de l'Office national d'études et de recherches aérospatiales français (Onera). L'avionneur, qui a déjà reçu 8,5 milliards d'euros de précommandes pour son appareil, espère débuter la production d'ici fin 2023. En plus de Boeing, il est appuyé par des partenaires prestigieux : Honeywell et Lockheed Martin pour l'ingénierie, la certification et la production, GE Aviation pour la motorisation.

En janvier 2021, Aerion a par ailleurs élargi son partenariat avec le Langley research center de la NASA en Virginie, en se concentrant spécifiquement sur les vols commerciaux dans la gamme Mach 3-5.

(Aerion AS2 pouvait voler de New York à Londres en 4,5 heures. crédit : Aerion)

Une dizaine de projets d'avions supersoniques aux Etats-Unis

Actuellement, le projet concurrent le plus avancé est mené par l'américain Boom et son prototype XB-1, dont le démonstrateur doit voler au troisième trimestre 2021. Hermeus Corporation, fondé par des anciens de Space X et Blue Origin, a annoncé fin 2019 plancher sur un appareil capable d'atteindre Mach 5 (5 300 km/h). De quoi avaler les 5 570 km qui séparent Londres de New York en un peu plus de 60 minutes...

D'autres projets moins aboutis sont sur la table. Comme celui de Virgin Galactic, l'entreprise de tourisme spatial fondée par l'homme d'affaires Richard Branson, qui a noué à l'été 2020 un partenariat avec le motoriste Rolls Royce pour la construction d'un appareil suborbital atteignant Mach 3. Mais aucune date n'a été avancée. Ou encore le nébuleux projet de Space X, annoncé en 2017 par Elon Musk, qui promettait alors de relier Paris à Sydney en 50 minutes. L'avenir nous dira qui sortira vainqueur de cette joute entre milliardaires.

Hubert Mary Journaliste web
Hubert Mary

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    GLOBE
ARTICLES LES PLUS LUS