Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

[Vidéo] 10 000 heures d'essais en vol au compteur de l'Airbus A400M

Rémi Amalvy , , ,

Publié le

Vidéo A peine neuf ans après le premier envol et 65 appareils livrés, l'A400M atteint les 10 000 heures de test en vol. Spécialisé dans le transport et le ravitaillement militaire, l'avion d'Airbus n'est cependant pas exempt de tous défauts.

[Vidéo] 10 000 heures d'essais en vol au compteur de l'Airbus A400M
L'Airbus A400M a atteint la barre des 10 000 heures d'essais en vol
© Pascal Rossignol

Le 11 décembre 2009, l’Airbus A400M fendait les cieux pour la première fois. Près de neuf ans plus tard, le 6 novembre 2018, l’avion militaire a atteint le chiffre symbolique des 10 000 heures de phases de test en vol. C’est plus qu’initialement prévu, mais "essentiel pour développer les capacités tactiques et stratégiques" de l’appareil, selon Airbus.

Ces tests permettent de satisfaire au mieux les exigences des pays qui l’ont acheté. Au nombre de huit (France, Allemagne, Espagne, Royaume-Uni, Belgique, Luxembourg, Turquie et Malaisie), ils comptabilisent 174 commandes. Au 30 juin 2018, 65 appareils ont été livrés.

(Vidéo : Airbus Defence and Space)

Avec sa charge maximale de 37 tonnes, et son volume utilisable de 340 m3, l’Airbus A400M est avant tout un appareil de transport. Niveau performance, l’appareil peut parcourir jusqu’à 8 900 kilomètres, à une altitude de 11 300 mètres et une vitesse de Mach 0,72. Si besoin, il peut monter jusqu’à une hauteur de 12 200 mètres.

Il est également conçu pour servir de ravitailleur de carburant. Ses capacités atteignent les 63 500 litres (ou 50 800 kg), et peuvent être agrandies avec des réservoirs additionnels, ce qui en fait, selon Airbus, "l’avion citerne le plus performant du marché".

"Les essais ont confirmé les capacités de l’A400M à décoller et atterrir sur du sable, de l’herbe et de la terre" explique l'avionneur dans un communiqué, qui précise également que différents types de containers ont été parachutés avec succès. Les tests ont également démontré que l’appareil peut ravitailler "six F-18 au cours d’une mission de déploiement, pour un total de 11,4 tonnes de carburant".

Malgré ces bonnes nouvelles, l’Airbus A400M n’est pas exempt de tous défauts. Problèmes de moteur, retards, surfacturation… Retrouvez ici notre grand dossier de 2017 consacré à l’appareil.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle