Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Victime d'une panne, l'Airbus A400M de la ministre de la Défense allemande reste cloué au sol

Léna Corot ,

Publié le

Si le vol aller s'effectue en A400M, le nouvel avion de transport militaire d'Airbus, le vol retour n'est pas garanti. Victime d'une panne de moteur, l'A400M n'a pas pu ramener la ministre de la Défense allemande de sa visite en Lituanie.

Victime d'une panne, l'Airbus A400M de la ministre de la Défense allemande reste cloué au sol © Pascal Guittet

Les déconvenues continuent pour l'A400M d'Airbus. Alors que la ministre de la Défense allemande, Ursula von der Leyen, s'est rendue en Lituanie à bord d'un A400M, c'est à bord d'un avion de type Transall qu'elle est rentrée en Allemagne. Le gros porteur d'Airbus, étant victime d'une panne sur un moteur, n'a pas pu quitter le tarmac, note la RTBF. Ironie du sort, l'avion de type Transall, utilisé pour le vol du retour est justement celui que l'A400M doit remplacer.

Retards de livraison, dépassements de coût, problèmes de moteur,… Le parcours de l'A400M, le nouvel avion de transport d'Airbus, n'est pas de tout repos. Le prix de l'avion s'est envolé : de 154 millions d'euros l'unité à 181 millions d'euros. L'Allemagne, qui a  commandé 53 A400M à l'avionneur Airbus, a récemment affirmé que des "défauts" des radars et des capacités défensives du premier appareil tactique livré ont été constatés. La ministre de la Défense avait alors annoncé que l'Allemagne ne paierait la totalité de la somme à Airbus que lorsque ces défauts seraient réglés.

En outre, la ministre de la Défense allemande a déjà annoncé que l'Allemagne demanderait un dédommagement auprès d'Airbus pour le retard accumulé sur ce programme. Le pays qui devait posséder 17 A400M fin 2016, n'en a que 13 dans ses rangs.

Le 9 mai 2015, un A400M s'était crashé, lors d'un test, à Séville causant la mort de son équipage. Le programme de contrôle des moteurs aurait été mal installé lors de l'assemblage final, ce qui aurait conduit à une panne de moteurs et conduit au crash, a expliqué Airbus par la suite.

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

09/02/2017 - 12h03 -

Comme il est fort possible que l'avion a etait volontairement Rester au sol pour espionnage pour l'etudier sur place ???qui sait.
Répondre au commentaire
Nom profil

23/02/2017 - 09h21 -

ben,bien sur! et celui de seville ! ?
Répondre au commentaire

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus