Victime d'un faux communiqué, Vinci plonge en Bourse

PARIS (Reuters) - Le groupe Vinci plombé en Bourse mardi après-midi en raison d'une fausse information sur une révision de ses comptes et le renvoi de son directeur financier.

Partager

Le groupe Vinci a été victime mardi après-midi d'une fausse information sur une révision de ses comptes et le renvoi de son directeur financier qui a brièvement fait plonger son cours de Bourse.

Le spécialiste des matériaux de construction et des concessions a fait savoir qu'il envisageait de porter plainte. "Un faux communiqué de presse Vinci a été publié le 22 novembre à 16h05", écrit le groupe dans un communiqué diffusé sur son site internet.

"Vinci dément formellement l’ensemble des 'informations' figurant dans ce faux communiqué et étudie toutes les actions judiciaires à donner suite à cette publication." Selon ce faux communiqué, Vinci annonçait qu'il lançait une révision de ses comptes consolidés 2015 et du premier semestre 2016, et faisait aussi savoir que son directeur financier était licencié.

L'action Vinci a perdu jusqu'à 18,28% à la suite de la fausse information et a dû être brièvement réservée à la baisse, alors qu'il cédait 0,28% juste avant 16h05.

A 17h20, le titre perdait encore 3,11% à 59,2 euros. Les volumes d'échanges sur la valeur atteignaient 3,9 fois ceux réalisés en moyenne ces trois derniers mois sur Euronext.

Pour Reuters, Dominique Rodriguez, édité par Jean-Michel Belot

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS