Viande Distribution reprend la SA Pierre Doux

Le tribunal de commerce de Quimper vient d'accepter le projet de cession de cette filiale du groupe en difficulté.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Viande Distribution reprend la SA Pierre Doux

Bretagne Viande Distribution va reprendre la SA Pierre Doux et ses 17 salariés a décidé mardi 27 novembre la tribunal de commerce de Quimper (Finistère). Pierre Doux intervient dans la viande séparée mécaniquement et l'entreposage frigorifique. Bretagne Viande Distribution va investir pour transformer le site en unité de steaks hachés. 15 emplois supplémentaires vont être créés à court terme.
Trois offres étaient en lice pour le rachat de ce site non stratégique du groupe volaille Doux. Les deux autres candidats au rachat étaient la société TSLGM et l'entreprise Carnicas Industries. Leurs offres étaient moins importantes tant en terme financier qu'au niveau social.

Egalement basée à Quimper, sur un site jouxtant celui de Pierre Doux, Bretagne Viande Distribution (60 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2011) reprend les 17 salariés et l'ensemble industriel pour un montant global d'1,4 million d'euros.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le tribunal de commerce de Quimper a également refusé les offres de reprise présentées par les entreprises Akyolis et Saria pour le rachat de l'usine de coproduits de la volaille du groupe Doux située à Chateaulin qui est également à vendre. Ces projets de rachat d'un montant compris entre 4 et 5 millions d'euros sont jugés très insuffisants par les administrateurs judiciaires du groupe Doux qui en souhaitent près de 10 millions d'euros.

Mercredi 28 novembre, à 9h30, le tribunal de commerce de Quimper se réunit en séance publique pour se prononcer sur la fin de la période d’observation de six mois du groupe Doux qui s'achève fin novembre. Selon toute vraisemblance, les juges accorderont à l'entreprise un nouveau sursis de six mois. C'est d'ailleurs la demande tant des administrateurs judiciaires que de la famille Doux qui estiment ce nouveau délai nécessaire pour préparer le plan de continuation. Depuis le début du redressement, le groupe Doux s'est séparé de plus de 1 000 emplois.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    DOUX
    DOUX
ARTICLES LES PLUS LUS