L'Usine Agro

Viande Distribution reprend la SA Pierre Doux

, , , ,

Publié le

Le tribunal de commerce de Quimper vient d'accepter le projet de cession de cette filiale du groupe en difficulté.

Viande Distribution reprend la SA Pierre Doux © S. Julienne - L'Usine Nouvelle

Bretagne Viande Distribution va reprendre la SA Pierre Doux et ses 17 salariés a décidé mardi 27 novembre la tribunal de commerce de Quimper (Finistère). Pierre Doux intervient dans la viande séparée mécaniquement et l'entreposage frigorifique. Bretagne Viande Distribution va investir pour transformer le site en unité de steaks hachés. 15 emplois supplémentaires vont être créés à court terme.
Trois offres étaient en lice pour le rachat de ce site non stratégique du groupe volaille Doux. Les deux autres candidats au rachat étaient la société TSLGM et l'entreprise Carnicas Industries. Leurs offres étaient moins importantes tant en terme financier qu'au niveau social.

Egalement basée à Quimper, sur un site jouxtant celui de Pierre Doux, Bretagne Viande Distribution (60 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2011) reprend les 17 salariés et l'ensemble industriel pour un montant global d'1,4 million d'euros.

Le tribunal de commerce de Quimper a également refusé les offres de reprise présentées par les entreprises Akyolis et Saria pour le rachat de l'usine de coproduits de la volaille du groupe Doux située à Chateaulin qui est également à vendre. Ces projets de rachat d'un montant compris entre 4 et 5 millions d'euros sont jugés très insuffisants par les administrateurs judiciaires du groupe Doux qui en souhaitent près de 10 millions d'euros.

Mercredi 28 novembre, à 9h30, le tribunal de commerce de Quimper se réunit en séance publique pour se prononcer sur la fin de la période d’observation de six mois du groupe Doux qui s'achève fin novembre. Selon toute vraisemblance, les juges accorderont à l'entreprise un nouveau sursis de six mois. C'est d'ailleurs la demande tant des administrateurs judiciaires que de la famille Doux qui estiment ce nouveau délai nécessaire pour préparer le plan de continuation. Depuis le début du redressement, le groupe Doux s'est séparé de plus de 1 000 emplois.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte