Viande de cheval : Findus veut rassurer sa clientèle

Après le retrait de l'agrément sanitaire de Spanghero, Findus France a rappelé la mise en place depuis le lundi 4 février de contrôles ADN sur l'ensemble de ses lots contenant de la viande de boeuf avant leur mise sur le marché, à la suite de la fraude à la viande de cheval dont elle a été victime.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Viande de cheval : Findus veut rassurer sa clientèle

Rassurer au plus vite les consommateurs. Alors que la société Spanghero a été désignée jeudi 14 février comme première responsable du "chevalgate", Findus tient à faire en preuve d'exemplarité en termes de contrôle qualité. Une communication de crise alors que plus de quatre Français sur dix indiquent qu'ils se détourneront désormais des marques concernées par le scandale.

"Depuis le lundi 4 février, Findus France réalise des contrôles ADN sur l'intégralité de ses lots de produits contenant du boeuf", a indiqué jeudi r la filiale française du groupe dans un communiqué. Elle précise que 100% des lots de viandes de boeuf entrant dans la composition de ses recettes font l'objet de tests ADN "en amont de la transformation" ainsi que l'ensemble des lots de plats cuisinés contenant du boeuf "avant d'être mis sur le marché".

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Findus a également annoncé le lancement à compter du 1er mars d'un service dédié sur son site internet. Il permettra aux consommateurs de vérifier que les produits sont conformes aux tests à l'aide du numéro de lot figurant sur l'emballage. D'ici là, Findus invite ses clients à appeler le service consommateurs de la société en cas de doute.

La société indique enfin qu'elle travaille depuis lundi dernier avec ses partenaires et les acteurs de la filière bovine à la mise en place d'une chaîne d'approvisionnement "plus courte et transparente" afin d'"assurer une sélection stricte et une traçabilité des viandes contrôlées par un organisme vérificateur indépendant". "Notre objectif est de nous assurer que ce type de situation ne se reproduise plus", a expliqué Matthieu Lambeaux, le directeur général de Findus France.

Julien Bonnet

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
SUR LE MÊME SUJET
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS