Vestra International en redressement judiciaire

Social

Partager

Rattrapée par son endettement et lâchée par l'une de ses banques, l'entreprise de confection masculine a été placée en redressement judiciaire lundi par la chambre commerciale du tribunal de grande instance de Strasbourg. La période d'observation a été fixée à deux mois avec un prochain rendez-vous judiciaire le 27 janvier.

Vestra International s'était défait, voici deux ans, de son outil industriel de Bischwiller (Bas-Rhin) pour se concentrer sur la conception, le marketing et la distribution de vêtements vendus principalement sous les marques Pierre Cardin, George Rech et Gian Alberto Caporale. Le siège de la société, qui n'emploie plus que 120 personnes contre 3 200 en 1994, filiales incluses, a été transféré, en milieu d'année, à Oberhausbergen, dans la banlieue de Strasbourg.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

« Vestra International est une société exsangue dans sa trésorerie après avoir mené une restructuration industrielle énorme », analyse Joël Friedrich. Il a repris le 1er octobre les rênes de l'entreprise fondée en 1945 par son grand-père, pour tenter de la sauver. Sa famille restant l'actionnaire à 100 %. La société qui avait élargi, ces dernières temps, son porte-feuille de marques, a également connu quelques déconvenues avec cinq années de pertes opérationnelles consécutives. Le chiffre d'affaires en 2002 devrait enregistrer une baisse de 15 % pour s'établir entre 50 et 52 millions d'euros.

Le nouveau P-dg, qui a décidé, dans un premier temps, de recentrer Vestra International sur ses marques historiques, prévoit un chiffre d'affaires compris entre 30 et 40 millions d'euros en 2003, avec un retour à la rentabilité opérationnelle. Reste à négocier l'endettement de l'entreprise. La procédure en cours ne devrait se traduire par aucun licenciement, estime Joël Friedrich qui reconnaît néanmoins que « la survie » de Vestra International est aujourd'hui « en jeu ».

Gilbert REILHAC

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS