L'Usine Energie

Vestas enregistre une perte nette importante en 2011

,

Publié le

Le numéro un mondial de l’éolien publie ce 8 février une perte nette de 166 millions d’euros. Un passage dans le rouge pour la première fois depuis 2005.

Vestas enregistre une perte nette importante en 2011 © Pascal Guittet

La perte enregistrée par le groupe danois en 2011 est quatre fois plus importante que prévu par les analystes de SME Direkt cités par l'agence Ritzau qui tablaient sur 42 millions. En réalité, la perte annuelle nette du groupe atteint 166 millions d’euros. Son chiffre d’affaires est aussi en baisse de 16% à 5,8 milliards d’euros par rapport à 2010.

Le groupe justifie ces difficultés par des problèmes de commandes de l’usine de générateurs à Travemünde en Allemagne, le report de livraisons pour un total de 1,2 milliard d'euros et les coûts plus élevés pour la fabrication de la turbine V112-3.0. Il estime aussi que dans plusieurs pays l’attention politique aux énergies renouvelables est assombrie par des défis économies sévères.

Par exemple, sur le marché américain, le groupe prévoit le licenciement de 1 600 salariés suite à une baisse significative de ses activités induites par l’annonce d’un retard sur le plan national de l’énergie avec des objectifs ambitieux sur le climat.

Cette annonce fait suite à deux avertissements sur résultats ces derniers mois et à l’abandon du programme lancé par le groupe, appelé Triple 15. Son but était d’atteindre en 2015 un chiffre d’affaires de 15 milliards d’euros et une marge Ebit de 15%. Le groupe a aussi dû annoncer début janvier le licenciement de 2 335 salariés en 2012 pour réduire ses coûts fixes de plus de 150 millions d’euros. Pour 2012, le danois table sur un chiffre d’affaires entre 6,5 et 8 milliards d’euros.

Vestas a profité de la présentation de ces résultats pour annoncer un changement de direction, avec le départ notamment en mars du président du conseil d’administration Bent Erik Carlsen et de son vice-président Torsten Erik Rasmussen.
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte