Vers une "surprime" à la casse financée par l'industrie automobile?

Un article des Echos rapporte que les constructeurs automobiles réfléchissent à une prime destinée à accélérer le renouvellement du parc et sortir les véhicules les plus polluants.

Partager
Vers une
L'éventuel coup de pouce des constructeurs vise à permettre de sortir les véhicules les plus polluants du parc roulant.

Une "surprime" à la casse financée par les constructeurs. Selon un article des Echos publié lundi 22 octobre, l’industrie automobile serait prête à mettre en place une prime financée par ses soins, afin d’"accélérer le renouvellement du parc", indique un constructeur auprès du journal. "Aucune décision n’est prise" pour l’heure, est-il toutefois précisé.

Cette initiative viendrait soutenir celle mise en place par le gouvernement et dont le succès ne se dément pas, selon les chiffres communiqués. A la mi-septembre, plus de 170 000 dossiers ont été déposés, depuis le lancement du dispositif en début d’année. D’ici la fin de l’année 2018, 250 000 véhicules pourraient bénéficier de la prime à la conversion, selon les estimations faites. Et ce, alors que le gouvernement avait prévu d’atteindre un objectif de 500 000 véhicules à la fin du quinquennat.

Dans le détail, l’initiative vise à favoriser l’achat d’un véhicule électrique d’occasion ou thermique (c’est-à-dire diesel ou essence) rejetant moins de 130 grammes de CO2 par kilomètre, en échange d’une prime de 1 000 à 2 000 euros pour les foyers imposables ou non-imposables. Le montant grimpe jusqu’à 2 500 euros dans le cas d’un véhicule électrique neuf, quels que soient les revenus.

Soutenir les ventes

En parallèle, les voitures électriques bénéficient d’un bonus à l’achat pouvant aller jusqu’à 6 000 euros. Début octobre, le nouveau ministre de l’Environnement François de Rugy s’était manifesté pour un élargissement aux véhicules hybrides rechargeables, à raison d’une prime de 1 000 à 2 000 euros. "Nous allons en discuter avec le gouvernement, nous allons en discuter avec les constructeurs. Il faut qu'il y ait une subvention à l'achat pour l'hybride rechargeable", a estimé François de Rugy dans le cadre de l’émission Grand Jury. Et ce, alors que la prime à l’hybride a été supprimée en 2018.

Reste désormais à connaître les modalités de l’éventuelle prime mise en place par les constructeurs automobiles français. Un tel dispositif leur permettra au passage de soutenir leurs ventes, alors que "certains concessionnaires ont beaucoup de voitures sur les bras" du fait de l’arrivée du nouveau cycle d’homologation WLTP, selon un connaisseur du secteur interrogé par Les Echos.

D’après les chiffres communiqués par le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA), les immatriculations de voitures neuves ont en effet chuté de plus de 12,8% par rapport à septembre 2017, après avoir connu un été faste avec des ventes en progression (exceptionnelle) de 40% en août.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Auto et Mobilités

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Spécialiste Equipements Sous Pression Nucléaires en Service (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 22/11/2022 - CDI - Valence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

62 - Boulogne-sur-Mer

Démolition de bâtiments et de hangars à Capécure - Port de Commerce

DATE DE REPONSE 26/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS