Vers une révolution dans les adresses Internet

Le Net va s’ouvrir à de nouvelles extensions de noms de domaine. La liste des 1930 demandes de noms génériques est dévoilée aujourd’hui à Londres. Les premiers sites Web à en bénéficier sont attendus au premier trimestre 2013.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Vers une révolution dans les adresses Internet

Internet se prépare à vivre une petite révolution. La façon de nommer les sites Web va s’ouvrir à d’autres extensions que les 22 noms génériques actuels de type point com, point gouv ou point edu. L’Icann, l’organisme de régulation des noms de domaines d’Internet dans le monde, a dévoilé aujourd’hui, à Londres, la liste des 1930 dossiers de noms déposés. "C’est bien plus que les quelques 1000 demandes prévues au départ, affirme Mathieu Weill, directeur général de l’Afnic, l’organisme d’enregistrement en France des noms de domaine se terminant par l’extension point fr. On s’attendait à une trentaine de dossiers émanant d’organismes en France. Il y en a eu finalement 54, dont 5 de collectivités locales et 10 d’investisseurs privés."

Aujourd’hui, les noms de domaines de sites Web en France se terminent principalement par les extensions point com et point fr. Demain, on verra aussi peut-être (les demandes ne sont pas encore validées) des noms avec point paris, point alsace, point bio, point salon, point airbus, point alstom ou encore point schmidt. "L’extension point paris servira à mieux identifier les services destinés aux parisiens, ou à signaler toutes les entreprises installées dans la capitale", détaille Mathieu Weill.

De nombreuses entreprises proposent d’utiliser leur nom ou leurs marques comme extensions. C’est le cas de Apple, Amazon, Airbus, Google, Panasonic, Philips, Samsung ou Sony. Ceci afin de simplifier leurs communications sur Internet. Ainsi, Leclerc pourrait migrer ses services Web sur point leclerc et multiplier les sites, sans être coincé par des noms de domaine déjà déposés. On pourrait aussi voir fleurir des noms de produits (book, boats, auto…), de services (hotel, bar, restaurant, shop…) ou de sujets d’intérêt (design, art, music, golf…). Plus anecdotique, l’univers des services pour adultes pourrait se rendre plus visible sur la toile avec les préfixes point sex, point porn ou point adult. Autre nouveauté en perspective : la possibilité d’utiliser des noms en cyrillique, arabe, chinois, coréen, japonais ou hindi. Aujourd’hui, les noms de domaine Internt sont exclusivement en langues latines.

Avec 307 dossiers déposés, Demand Media, société américaine de publicité en ligne, vise le plus grand nombre de noms de domaine. C’est une façon de se réserver des adresses afin d’en monnayer ensuite l’utilisation par d’autres au prix fort. Google arrive en deuxième place avec 101 demandes. Il est suivi par Amazon avec 77 dossiers. Parmi les demandes émanant de France, L’Oréal arrive en tête avec 14 dossiers, dont un en langue chinoise.

L’Icann va examiner les demandes par lot de 500. La réponse au premier lot interviendra à la fin de 2012 ou début 2013. Les premiers sites utilisant les nouveaux noms approuvés seraient mis en ligne au premier trimestre 2013. L’ouverture des noms de domaines Internet, un sujet pour le moins polymique, a été décidée par l’Icann en 2008 dans l’objectif de créer davantage de concurrence entre les prestataires d’enregistrement. "Pour nous, c’est une source de concurrence, confie Mathieu Weill. Mais c’est aussi une opportunité. Aujourd’hui, nous sommes limités à l’enregistrement d’adresses avec point fr. Demain, on pourra le faire aussi pour d’autres d’extensions."

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Innovation
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    L'OREAL
    WEILL
ARTICLES LES PLUS LUS