Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Vers une augmentation des prix des mémoires de 36% pour les Dram et 10% pour les flash en 2018

Ridha Loukil , , , ,

Publié le

Selon le cabinet IC Insights, l’envolée des prix des mémoires devrait se poursuivre en 2018 avec des augmentations moyennes de 36% pour les puces Dram et de 10% pour les puces flash NAND. De quoi affecter encore durement tous les équipementiers électroniques.

Vers une augmentation des prix des mémoires de 36% pour les Dram et 10% pour les flash en 2018
Mémoires Dram de Samsung Electronics, leader du marché.
© Samsung

Mauvaise nouvelle pour les équipementiers électroniques comme Thales, Technicolor, Sagemcom, Netgem ou encore Valeo en France. La fièvre inflationniste des mémoires à semiconducteurs, qui a atteint des niveaux records en 2017, n’est pas près de retomber. Selon le cabinet d’études de marché IC Insights, l’envolée des prix devrait se poursuivre en 2018 avec des augmentations moyennes de 36% pour les mémoires vives Dram et de 10% pour les mémoires non volatiles flash NAND.

Samsung, grand bénéficiare

En 2017, les prix avaient flambé en moyenne de 81% pour les mémoires Dram et de 45% pour les mémoires flash NAND, affectant durement tous les équipementiers électroniques dans le monde. Une inflation qui a littéralement terrassé le français Technicolor dans son activité de décodeurs et box internet, l’obligeant à mettre en place des mesures d’économie. L’augmentation des prix des puces mémoires lui a coûté 80 millions d’euros en 2017 et le groupe français voit l’impact négatif monter entre 90 et 100 millions d’euros en 2018. Une bonne nouvelle toutefois, l'année 2018 marque une décélération de l'augmentation des prix, laissant entrevoir une fin proche de la crise.

La poursuite de cette effervescence sonne comme une bénédiction pour les six fabricants qui se partagent l’essentiel du gateau : les coréens Samsung Electronics et SK Hynix, les américains Micron Technology, Western Digital et Intel, et le japonais Toshiba. La flambée des prix des mémoires a propulsé Samsung Electronics à la première marche du podium mondial dans les semiconducteurs en 2017 et fait du géant coréen de l’électronique l’entreprise la plus rentable au monde, ex-aequo avec Apple.

Les mémoires battent les processeurs

IC Insights voit le marché mondial des mémoires Dram en 2018 grimper à un record de 99,6 milliards de dollars et celui des mémoires flash NAND dépasser les 62 milliards de dollars. Depuis 2017, les mémoires Dram sont devenus le premier segment de circuits intégrés électroniques, devant celui des processeurs, qui occupaient auparavant la première place. Ce boom va tirer l'ensemble du marché des semiconducteurs en 2018 mais dans une moindre mesure qu'en 2017.

Les puces mémoires sont considérées comme des commoditités, sorte de matière première de l'industrie électroniques. Elles sont présentes dans presque tous les équipements électroniques, des PC aux voitures, en passant par les serveurs, mobiles ou appareils photo numérique. Leur production nécessite des investissements industriels énormes. C'est pourquoi le marché est détenu par une poignée d'acteurs.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle