Vers un renouveau du dirigeable ?

Le pôle Pégase mène plusieurs projets visant à développer de nouvelles applications pour les dirigeables. Trois pistes d’engins sont actuellement explorées.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Vers un renouveau du dirigeable ?

Dépassé le dirigeable ? Pas si sûr. "La technologie a longtemps été considérée comme obsolète. Or aujourd’hui les données de marché changent, notamment en ce qui concerne les consommations de CO2 et de carburant, ce qui leur ouvre une fenêtre d’opportunité", explique André Soulage, coordinateur d’une filière dirigeable pour le pôle de compétitivité Pégase.

Trois projets sont en cours. Le premier vise à développer des petits dirigeables destinés à des missions de surveillance et d’observation. "Ce sont des outils qui peuvent pallier les Falcon des Douanes ou les Brégier Atlantique de façon économique. Il y a un potentiel de marché de quelques dizaines de millions d’euros" juge André Soulage.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Deuxième application : le développement de gros porteurs pour des fonctions logistiques en milieu difficile où il n’existe pas d’infrastructures, comme l’Amazonie ou le Nord du Québec. "Nous estimons le marché à 500 millions d’euros" chiffre le coordinateur du pôle, mais la faisabilité technique est encore loin d’être acquise.

Patrick Déniel

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS