Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

DS mise sur un "effet Macron" pour inverser la courbe de ses ventes dès 2018

, , ,

Publié le , mis à jour le 15/03/2018 À 19H59

DS, la marque premium du groupe PSA,  espère enrayer la chute de ses ventes avec le lancement du nouveau DS7... mais aussi à un potentiel effet Macron, qui avait opté pour le SUV de sa marque dès son élection.

DS mise sur un effet Macron pour inverser la courbe de ses ventes dès 2018
Le nouveau SUV DS7 Crossback qui doit inverser /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau
© Charles Platiau

DS, la marque haut de gamme de PSA, mettra fin en 2018 à cinq années consécutives de baisse de ses ventes, a déclaré le directeur de la marque Yves Bonnefont, grâce à l'arrivée du nouveau SUV DS7 Crossback. Et, de façon plus surprenante, à un coup de main d'Emmanuel Macron. Les commandes de la DS7, choisie l'an dernier par le président français pour descendre les Champs-Elysées le jour de son investiture et utilisée à nouveau par le président lors d'un voyage récent en Chine, ont dépassé les attentes, a dit Yves Bonnefont.

Les ventes mondiales de la marque, qui a peiné jusqu'ici à trouver sa place dans le cercle très fermé du luxe automobile, devraient croître cette année après une baisse de 39% en 2017, a-t-il ajouté durant une interview organisée le 14 mars par le site internet spécialisé AutoK7.

"Je pense qu'on fera une année 2018 bien meilleure que l'année 2017", a déclaré le directeur de la marque, tout en précisant qu'une gamme comme DS ne se pilotait pas par les volumes. Les derniers chiffres de ventes publiés le même jour ont montré une légère hausse de 0,5% pour la marque en février.

Macron, le meilleur ambassadeur de la marque ?

Emmanuel Macron, dont le périple inaugural en DS7 l'an dernier avait multiplié par 30 le nombre de clics internet sur le site du constructeur, bloquant au passage son serveur, a donné un autre coup de main à la marque lors de sa visite à Pékin en janvier.

"Il était sympa, il a fait exprès qu'il y ait une DS7 Crossback dans les déplacements officiels", a poursuivi Yves Bonnefont. "Les Chinois voulaient qu'il voyage en voiture blindée avec les services secrets chinois. Mais dès qu'il est arrivé à l'ambassade, il a changé pour la DS7."

Le DS7, un lancement crucial

La gamme DS, qui reprend le nom de la célèbre Citroën de 1955, a été lancée en 2010 comme une émanation haut de gamme de la marque aux chevrons. Elle s'est ensuite émancipée progressivement de sa cousine aux chevrons, DS7 constituant à ce titre la première vraie DS de nouvelle génération.

Les livraisons du SUV démarrent ce mois-ci en Europe. La Chine, où seulement 6.000 voitures de la marque se sont vendues l'an dernier, suivra plus tard cette année.

Avec Reuters (Laurence Frost, Gilles Guillaume, Marc Joanny)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle