Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Vers la valorisation des micro-algues

Publié le

La région avait des atouts à faire valoir mais il lui fallait fédérer l'ensemble des acteurs de la filière algues. C'est maintenant chose faite, grâce au projet Algasud, porté par le pôle de compétitivité Trimatec.

> 58 acteurs sont actifs en Languedoc-Roussillon dans la filière algues. > 30 entreprises, qui emploient 483 salariés, 23 équipes de laboratoires et 5 associations. > 105 adhérents sont recensés dans le pôle de compétitivité Trimatec : 74 entreprises, 12 centres de R et D, 8 chambres consulaires et 11 collectivités territoriales. > 79 projets collaboratifs portés par des adhérents de Trimatec ont été labellisés. > 50 millions d'euros d'investissement sont prévus en France dans le domaine des biocarburants à partir de micro-algues. En quoi consiste le projet Salinalgue ? C'est un projet de production de micro-algues destinées à être valorisées en bioénergie (biodiesel et biogaz) et autres bioproduits. Il mobilise douze partenaires et est soutenu par quatre pôles de compétitivité, dont Trimatec. Il doit durer quatre ans pour réaliser un démonstrateur industriel permettant la culture des algues sur dix hectares. En quoi est-il novateur ? L'idée est de cultiver ces micro-algues en bassin ouvert en utilisant du CO2 industriel largement présent sur la côte méditerranéenne (dans le secteur des raffineries par exemple). Pour l'instant, ce CO2 est largué dans l'atmosphère. L'idée est de « bioremédier » ce CO2 qui va doper la croissance des micro-algues. C'est donc un captage de la pollution à la source. Que fait Biocar en dehors de ce dossier ? Biocar est une filiale de la Compagnie du Vent. Nous sommes une entreprise de neuf personnes spécialisée dans le développement de projets sur les agrocarburants.

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

De Banyuls (Pyrénées-Orientales) à Montpellier (Hérault), en passant par Narbonne (Aude) et l'étang de Thau (Hérault), le Languedoc regorge d'entreprises et de laboratoires qui s'intéressent aux micro-algues. Plusieurs d'entre elles participent déjà à des projets collaboratifs labellisés par l'ANR et le Fonds unique interministériel. Naskeo Environnement, hébergée au Laboratoire des biotechnologies et de l'environnement de l'Inra de Narbonne, coordonne le projet de R & D Symbiose qui vise à coupler des cultures de micro-algues captant du CO2 industriel à un procédé de digestion anaérobie pour produire du méthane. Biocar anime un projet d'envergure de production de micro-algues destinées à être valorisées en bioénergie (biodiesel et biogaz) et autres bioproduits (lire ci-dessous).

La région dispose déjà de producteurs de micro-algues : Greensea, sur l'étang de Thau, Microphyt à Baillargues (Hérault), qui a développé des photobioréacteurs, pour la fabrication de micro-algues à des fins alimentaires, cosmétiques et pharmaceutiques. Le Languedoc présente des atouts incomparables pour la culture de ces algues en milieu ouvert : du soleil, de l'eau de mer et des lagunes. Il ne restait plus qu'à mettre un peu de cohérence.

Une action collective

« Tout est parti d'une étude sur les agrocarburants lancée en 2007, explique Sébastien Massart de la Drire. Parmi les projets, plusieurs portaient sur la valorisation de la biomasse marine. Les acteurs ont pris les choses en main, le pôle de compétitivité Trimatec s'y est intéressé et a catalysé l'ensemble. »

Trimatec a imaginé une action collective menée avec Transferts LR et la chaire de chimie Chem-Sud, sous la bannière Algasud. « Le traitement de ces matières nécessitera l'utilisation de la chimie verte, explique Jérôme Blancher, le président du pôle. Des entreprises ainsi que des laboratoires maîtrisent des technologies clés, notamment dans les domaines de l'extraction, des techniques membranaires et du bioraffinage. » Pour fédérer les efforts au niveau national et soutenir l'émergence d'une filière industrielle, Trimatec a signé un accord de partenariat avec les pôles Mer Provence-Alpes-Côte d'Azur et Mer Bretagne.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle