Veolia vise le marché du démantèlement nucléaire en Allemagne

Veolia Environnement vise une partie du marché allemand du démantèlement de centrales nucléaires et a engagé dans ce but des discussions avec des partenaires potentiels, a déclaré le directeur général de sa filiale locale à l'hebdomadaire WirtschaftsWoche.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Veolia vise le marché du démantèlement nucléaire en Allemagne

Le démantèlement des centrales nucléaires allemandes intéresse Veolia. "Il existe un gros potentiel en Allemagne, c'est un marché qui porte en lui la promesse de décennies de travaux. Veolia peut apporter son savoir-faire en matière de gestion des déchets, des eaux usées et d'énergie", a dit Etienne Petit.

Neuf réacteurs nucléaires allemands sont encore en activité et doivent être fermés d'ici 2022. Huit autres ont été mis à l'arrêt depuis la catastrophe de Fukushima, au Japon, en mars 2011. Les trois principaux producteurs allemands d'électricité, E.ON, RWE et EnBW, et la filiale allemande du suédois Vattenfall ont constitué des provisions d'environ 36 milliards d'euros pour couvrir les coûts du démantèlement de leurs centrales et de la gestion des déchets.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

partenariats en discussion

Etienne Petit a expliqué que Veolia avait entamé des discussions avec des partenaires potentiels sur ce marché, sans préciser de qui il s'agissait. Il a ajouté que le groupe français ne visait qu'une partie des activités de démantèlement. "Il est clair que Veolia ne s'occupera pas du traitement de l'uranium du coeur des réacteurs. C'est un domaine spécialisé dans lequel les groupes nucléaires sont bien meilleurs", a-t-il dit. "Nous avons d'autres atouts, comme la décontamination des eaux radioactives des circuits de refroidissement et secondaires", a-t-il poursuivi.

L'intégralité de l'interview doit être publiée ce lundi.

Avec Reuters (Christoph Steitz, Marc Angrand)

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS