Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Veolia Propreté va investir 10 millions d'euros dans un centre de tri-valorisation à Espira-de-l’Agly

, , , ,

Publié le

Onyx Languedoc-Roussillon-Veolia Propreté va accompagner son centre de stockage d’Espira-de-l’Agly  (Pyrénées-Orientales) d’un centre de tri-valorisation "haute performance" d’une capacité maximum de 100 000 tonnes par an, dont la mise en service devrait avoir lieu au troisième trimestre 2015. Un investissement de 10 millions d'euros, soutenu par l’Ademe.

Veolia Propreté va investir 10 millions d'euros dans un centre de tri-valorisation à Espira-de-l’Agly
Véolia Propreté
© Pierre-Alain Dorange - Flickr - C.C.

Selon l’Ademe Languedoc-Roussillon, c’est une première dans la région pour la capacité de traitement : Onyx Languedoc-Roussillon-Veolia Propreté va monter un centre de tri-valorisation des déchets à Espira-de-l’Agly, au nord de Perpignan (Pyrénées-Orientales), d’une capacité maximum de 100 000 tonnes par an. L’investissement s’élève à 10,23 millions d’euros, auquel l’Ademe accorde une subvention de 1,278 million d'euros.

Taux de valorisation de 70-75 %

"Nous négocions les engagements d’apports afin de boucler le projet et déposer le dossier à l’enquête publique, explique Vincent Taramini, directeur du secteur Pyrénées-Orientales de Veolia Propreté. Ce projet est viable aujourd’hui en raison de la hausse de la TGAP déchets (taxe générale sur les activités polluantes). La mise en service opérationnelle est envisagée au troisième trimestre 2015, nous en avons pour plus de six mois de travaux. Ce sera le cinquième site de ce type en France pour ses performances, avec un taux de valorisation de 70-75 %."

Le futur centre de tri-valorisation compte traiter 84 000 tonnes de déchets non dangereux par an et s’occupera des déchets venus des déchèteries des Pyrénées-Orientales et des déchets d’activités économiques (DAE) stockés dans le centre ISDND voisin d’Espira-de-l’Agy, également exploité par Onyx Languedoc-Roussillon-Veolia Propreté. Ce dernier enfouit actuellement 84 000 tonnes par an et la valorisation des trois-quarts de ce volume devrait prolonger d’au moins dix ans sa durée de vie résiduelle.

Valorisation de 64 000 tonne de déchets

Le futur équipement de tri-valorisation devrait valoriser 75 % des déchets entrants, soit 64 000 tonnes à l’année en fonctionnement nominal : 28 000 tonnes de matériaux (papiers, cartons, métaux, plastiques) recyclés, 13 000 tonnes de déchets inertes destinés à la production de granulats de recyclage et 23 000 tonnes de déchets légers valorisés sous forme de combustible à haut pouvoir calorifique pour l’usine d’incinération des ordures ménagères de Calce, située à 10 kilomètres et exploitée par Tiru-Cydel.

Le centre génèrera 8 millions d’euros de chiffre d’affaires par an et tournera avec "15 à 25 emplois", indique Vincent Taramini. Veolia Propreté en profitera pour rapatrier sur le site d’Espira, dont il est propriétaire, son agence de Perpignan afin de mutualiser les coûts. "Cela fera une cinquantaine de personnes à Espira."

Sylvie Brouillet

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle