Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Veolia pressenti pour gérer l'assainissement des eaux usées de Bordeaux Métropole

,

Publié le , mis à jour le 15/06/2018 À 06H51

Le maire de Bordeaux, Alain Juppé, envisage de confier la gestion de l'assainissement des eaux usées de Bordeaux Métropole à Veolia pour la période 2019-2025, a appris Reuters le 14 juin. Le délégataire actuel du contrat est une filiale de Suez Eau France.

Veolia pressenti pour gérer l'assainissement des eaux usées de Bordeaux Métropole
Le maire de Bordeaux, Alain Juppé, envisage de confier la gestion de l'assainissement des eaux usées de Bordeaux Métropole à Veolia.
© wikimedia organisation

Le maire de Bordeaux et président de Bordeaux métropole, Alain Juppé, envisage de confier à Veolia le contrat d'assainissement des eaux usées et de gestion des eaux pluviales de Bordeaux Métropole (Gironde) pour la période 2019-2025, a-t-on appris le jeudi 14 juin.

Le montant du futur contrat avec Bordeaux Métropole, qui regroupe 28 communes, n'a pas été révélé.    

"Le président de Bordeaux Métropole a annoncé qu’il envisageait de proposer au Conseil de Métropole du 6 juillet prochain la société Veolia comme futur délégataire des services publics de l’assainissement des eaux usées et de gestion des eaux pluviales urbaines de Bordeaux Métropole, après présentation du rapport de l’Inspection générale sur le déroulement de la procédure d’appel d’offres qui a conclu à sa conformité", écrit Bordeaux Métropole dans un communiqué.

La société de gestion de l'assainissement de Bordeaux Métropole (SGAC), filiale de Suez Eau France, est le délégataire actuel du contrat depuis le 1er janvier 2013 pour une durée de six ans.

Un contrat sur la gestion de six stations d'épuration

Bordeaux Métropole avait lancé en juin 2017 une consultation concernant le contrat portant sur la période 2019-2025.

Il porte sur la gestion de six stations d'épuration pour une capacité totale de 1 156 400 équivalents-habitants, 4.200 kilomètres de réseaux eaux usées et eaux pluviales urbaines, pour 275 000 usagers assujettis.

Ce contrat permet de confier au délégataire choisi un programme de renouvellement de canalisations et d'ouvrages d'assainissement, des évolutions du télé-contrôle de Ramses, outil informatique de contrôle du système d'assainissement, et des prestations relevant de la compétence Gemapi (Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations).

 

Avec Reuters (Claude Canellas, édité par Elizabeth Pineau)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle