Veolia : Gérard Longuet accuse François Hollande de complot

[ACTUALISE] - Interrogé sur Radio Classique/Public Sénat ce 21 février, le ministre de la Défense a confimé qu’il y avait une vraie interrogation autour de l’avenir de l’entreprise.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Veolia : Gérard Longuet accuse François Hollande de complot

"François Hollande a transformé une rumeur en un véritable complot (...) Il a monté une mayonnaise qui n'a aucun fondement, a affirmé Gérard Longuet. On est dans le fantasme complet. François Hollande a amplifié, accepté et endossé une rumeur. Nous avons le devoir de dénoncer cette manipulation".

Depuis le 20 février, les réactions se multiplient autour des rumeurs de presse évoquant une éventuelle arrivée de Jean-Louis Borloo à la tête du groupe Veolia. Et ce, avec un appui possible d’Henri Proglio. Nicolas Sarkozy a lui-même qualifié d'"absurde" cette hypothèse.
Mais Gérard Longuet a assuré que "ce qui est vrai en revanche, c'est que Veolia a une véritable interrogation sur son avenir".

Revenant sur le cas de Jean-Louis Borloo, il a estimé qu’un homme politique ne peut se convertir aux affaires "qu’à condition de renoncer à la politique définitivement et complètement". Il a assuré qu’il était encore trop tôt pour l’ancien ministre de l’Environnement.

Les propos du ministre de la Défense ont été complétés dans la matinée par ceux du ministre de l'Enseignement supérieur Laurent Wauquiez. Il a affirmé qu' "on a en ce moment dans la République des affabulateurs, des créateurs de mythes : tant qu'on parle de ça, on ne parle pas d'autre chose. L'objectif pour le PS, a-t-il ajouté, c'est de raconter une histoire consistant à faire croire que bien entendu, à tous les échelons de l'Etat, toutes les personnes qui occupent des responsabilités ne l'occupent que sur volonté du pouvoir politique".

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS