Environnement

Veolia Environnement aurait surestimé ses résultats financiers

Publié le

La société française est visée par une procédure de recours collectif, dite "class action" aux Etats-Unis. Henri Proglio et Antoine Frérot sont cités dans cette plainte.

Veolia Environnement aurait surestimé ses résultats financiers © DR

"Veolia aurait exagéré ses résultats financiers", c’est ce que précise le cabinet américain Izard Nobel, spécialiste des "class actions". La procédure de recours collectif repose sur deux autres points. Veolia Environnement manquerait de contrôle interne adéquat.

Enfin, il aurait omis de d'enregistrer, dans les temps, une dépréciation pour son activité de transport au Maroc, pour ses activités de services en Egypte, et ses activités maritimes aux États-Unis.

Une demande de "recours collectif a été déposée aux États-Unis, auprès des tribunaux du Southern District de New York au nom des acheteurs des American Depositary Shares («ADS») de Veolia Environnement entre le 27 avril 2007 et le 4 août 2011", précise le cabinet sur son site.

Les lois fédérales des valeurs mobilières

En effet, le 4 août 2011, Veolia a dévoilé ses résultats semestriels, pour la période clôturée au 30 juin 2011. La société a déclaré des revenus consolidés de 16,286 millions d’euros et un résultat opérationnel de 252 millions d'euros. Sur la même période, l’année précédente, le résultat était de 1,1007 milliard. Raison invoquée par le groupe : "des dépréciations s'élevant à 686 millions d'euros".Veolia a alors déclaré qu'il allait se désengager de certaines entreprises et certaines zones géographiques, y compris ses activités de transport au Maroc, en Egypte, aux Etats-Unis et en Europe du Sud. Là-dessus, l’action Veolia ADS est tombée 4,66 dollars.

Dans cette plainte de 47 pages, Veolia et certains de ses dirigeants et administrateurs sont visés. Ils auraient violé les lois fédérales des valeurs mobilières. Sont cités les noms de l'actuel PDG du groupe Antoine Frérot et son prédécesseur Henri Proglio (actuellement PDG d'EDF) ainsi que le directeur général adjoint Pierre-François Riolacci et son prédécesseur Thomas Piquemal.

Mais cette plainte reste pour le moment à un stade préliminaire. Le montant de l’indemnisation réclamée n’est pas précisé.


Class Action - Veolia Environnement

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

10/01/2012 - 00h15 -

Rare quand les américains attaquent des multinationales. Mais quand ils le font, ils ne lâchent pas prise. Donc c'est la ruine qui attend Veolia.
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte