Veolia croît dans tous ses secteurs d'activités

Le groupe français dégage un bénéfice net sur l'exercice 2007 en hausse de 22,3% à 927,9 millions d'euros. Epargné par la baisse du dollar face à l'euro, il s'est développé dans des domaines ciblés.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Veolia croît dans tous ses secteurs d'activités
Grâce à des acquisitions nationales et internationales, le chiffre d'affaires du groupe français dont le siège social est basé à Paris est en hausse de 14 % à 32,6 milliards d'euros. En effet, le français a renouvelé de nombreux contrats dans tous ses secteurs d'activités dans l'Hexagone, en Europe, en Amérique du nord, en Asie/Pacifique et au Moyen-Orient. Le résultat opérationnel ressort à 2,1 milliards d'euros en 2007, en augmentation de 17,1 %. Selon le consensus Reuters Estimates, les analystes attendaient un résultat opérationnel récurrent de 2, 536 milliards d'euros.

Dans le domaine de la Propreté, Veolia Environnement atteint un résultat opérationnel de 803,5 millions d'euros (23,9 %). Il s'est renforcé avec l'acquisition du groupe allemand Sulo en avril 2007 pour 1,450 milliard d'euros et de Cleanway UK au Royaume-Uni fin 2006 pour 859 millions d'euros. Le résultat a également été tiré par l'accroissement des volumes traités en France (enfouissement, incinération).
Dans le secteur de l'Eau, le résultat opérationnel s'élève à 1,2 milliard (+9,2 %), grâce au développement de nouveaux services et des extensions de contrats en Asie.

Alors que les résultats opérationnels de Veolia Energie ont été impactés par les douceurs climatiques, il s'élève à 398,7 millions d'euros (+5,6 %), grâce à la hausse des prix de l'énergie en Europe centrale et aux acquisitions réalisées en Hongrie.

Enfin, le résultat de la branche Transports s'élève à 130,3 millions d'euros en 2007 par rapport à 13,6 millions en 2006.

Le résultat net part du groupe ressort à 927,9 millions d'euros en 2007 (+22,3 %), inférieur aux attentes des analystes qui tablaient sur 968 millions d'euros.
Le directeur financier du groupe, Jérôme Contamine, a confié à l'AFP, qu'en 2007, le groupe avait investi 6,9 milliards d'euros (avec acquisitions). Pour 2008, il indique que les investissements, hors acquisitions, s'élèveraient à « un peu plus de 4 milliards d'euros ».

Le président Henri Proglio a déclaré attendre pour 2008, « malgré les conditions économiques plus difficiles, une croissance d'au moins 10 % du chiffre d'affaires, de la capacité d'autofinancement et du résultat net ».

Camille Harel

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS