Veolia augmente de 50 millions d’euros son objectif d’économies

[ACTUALISE] - Lancé dans une restructuration, le géant français des services Veolia Environnement a annoncé devoir prendre de nouvelles mesures d'économies, jeudi 2 août. Il espère ainsi amortir le choc de la détérioration économique.

Partager
Veolia augmente de 50 millions d’euros son objectif d’économies

Les annonces de résultats se suivent… et se ressemblent. Pour résister dans un contexte économique morose, Veolia prend de nouvelles mesures d’économies. Parmi celles-ci, un gel d'investissements de 500 millions d'euros d'ici 2013 et des réductions de coûts. Veolia, qui signale "une détérioration du contexte économique à partir d'avril 2012", augmente ainsi de 50 millions d'euros son objectif d'économies en 2013 et 2015, indique le groupe dans un communiqué.

Pourtant, au premier semestre, le français est repassé dans le vert avec un bénéfice net de 153 millions d'euros, grâce à une base de comparaison favorable. En effet, le premier semestre 2011 avait été grevé par des exceptionnels. Il bénéficie aussi des premiers effets de son plan de restructuration lancé en décembre.

L'an passé à la même période, Veolia avait subi une perte nette de 67 millions.

Le bénéfice net est inférieur aux attentes des analystes, qui attendaient en moyenne 190 millions d'euros, selon Dow Jones. Le chiffre d'affaires est lui très légèrement supérieur aux attentes.

"Les revenus du semestre sont en croissance malgré la détérioration de l'environnement économique, en particulier en Italie et en France, qui a pesé sur les résultats", indique Antoine Frérot, le PDG de Veolia, cité dans le communiqué. "Compte tenu de ce contexte difficile, nous avons décidé d'accroître nos efforts de réduction des coûts et des investissements", explique-t-il.

La régie d'eau de Berlin

Le groupe a également fait part de sa volonté de vendre sa part de 24,95% dans la régie d'eau de Berlin s'il perd son statut d'opérateur, ont déclaré ses dirigeants jeudi.

"Nous voulons garantir notre droit d'opérateur, et c'est le genre de discussions que nous avons avec l'Etat de Berlin", a déclaré le directeur financier de Veolia, Pierre-François Riolacci, lors d'une conférence téléphonique.

"Si nous pouvons garantir ce droit, nous garderons évidemment notre part dans le contrat de Berlin. Si nous n'étions pas en mesure de protéger notre intérêt, c'est-à-dire de faire notre activité qui est d'opérer un contrat de gestion de l'eau, la question de notre participation serait sur la table", a-t-il ajouté. De son côté, le PDG de Veolia, Antoine Frérot, a précisé que Veolia souhaiterait dans ce cas vendre sa part.

La vente de Veolia transdev avant fin 2012 ?

Antoine Frérot a refusé de s'engager sur un délai quant à la vente de la part du groupe dans Veolia Transdev. En effet, le groupe a annoncé, il y a quelques semaines déjà, vouloir se désengager de sa filiale de transport collectif. Mais ce jeudi 2 août, le PDG du groupe a rappelé que la Caisse des Dépôts qui détient l'autre moitié de Veolia Transdev, s'était opposée au rachat de la part de Veolia par "un investisseur financier spécialisé dans les infrastructures".

"Nous sommes donc en discussions actives avec la Caisse pour élaborer une solution alternative qui permettrait à Veolia de récupérer la plus grande partie de l'investissement qu'elle a effectué dans le transport le plus rapidement possible", a-t-il déclaré.

Puis comme pour rassurer, il a fait valoir que le "programme de désendettement de 5 milliards d'euros pour la période 2012-2013 court sur deux ans. Au bout de sept mois, nous avons déjà effectué 3 milliards d'euros et nous avons donc 18 mois pour faire au moins les 2 milliards supplémentaires et je suis très confiant pour que nous dépassions ce chiffre".

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Environnement

Dépoussiéreur industriel : Filtre à manches FP rectangulaire

FB FILTRATION

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé(e) de Certification Clients Agroalimentaires (F-X-H)

BUREAU VERITAS - 10/11/2022 - CDD - Cesson Sévigné

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

34 - La Grande-Motte

Fourniture de matériels de balisage en mer

DATE DE REPONSE 10/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS