Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Venturi, la voiture la plus rapide du monde

Pauline Ducamp , ,

Publié le

Venturi, la voiture la plus rapide du monde © Venturi Automobiles

Rouler sans limite et dans des conditions extrêmes sur le Lac salé de Bonneville (Utah) aux États-Unis est un rêve pour les passionnés d’automobile. "Toute l’année, ils travaillent dans leur garage pour être prêts pour la Speedweek. Cet événement est une expérience très spéciale", assure Delphine Biscaye. Chef de projet chez Venturi, l’ingénieur a touché du doigt, l’été dernier, le rêve de record de vitesse avec la VBB-3, troisième version de la Venturi Buckeye Bullet Racing. Surnommé Jamais Contente, en hommage au premier véhicule (électrique) à dépasser les 100 km/h en 1899, ce bolide de 3,2 tonnes pour onze mètres de longueur arbore un look de fusée. À peine un mètre de hauteur, sans roues apparentes…

Diaporama : ces projets qui font rêver l'industrie

Son fuselage doit lui permettre de battre le record du monde de vitesse homologué par la Fédération internationale de l’automobile dans la catégorie véhicule électrique. "Venturi a déjà enregistré deux records du monde, en 2009, avec un véhicule à pile à combustible, et en 2010, avec un modèle électrique à batterie, précise Delphine Biscaye. Notre objectif est d’aller plus loin et de dépasser les véhicules à moteur thermique." Mais, en août 2013, le lac salé est inondé et la compétition annulée. Qu’à cela ne tienne, Venturi se présentera de nouveau cet été à Bonneville, avec une Jamais Contente encore plus performante.

"Nous avons dimensionné le véhicule pour atteindre les 500 miles par heure (804 km/h), souligne Delphine Biscaye. Cette voiture est un laboratoire technologique. Via la tentative de record, nous poussons le plus loin possible tous les éléments du véhicule électrique qu’on retrouvera ensuite en série." La chaîne de traction et la chimie de la batterie, développée avec A123 Systems, seront réutilisées sur les sportives électriques de Venturi. Une dizaine de millions d’euros ont été investis dans le projet.

Ce mélange de haute technologie et de défi sportif tient particulièrement à cœur au PDG de Venturi, Gildo Pallanca Pastor. « Il nous insuffle sa passion pour l’automobile, la mobilité et le véhicule électrique », témoigne Nicolas Mauduit, le directeur des programmes. L’Utah est le lieu des records, mais la passion souffle aussi plus à l’est, dans l’université de l’Ohio, où une vingtaine d’étudiants travaillent sur la Jamais Contente. "Cet État dispose d’un supercalculateur, très précieux pour l’aérodynamique, souligne Nicolas Mauduit. Gildo avait rencontré des étudiants de cette université et s’est montré très intéressé par leurs études. Il y a une vraie volonté de soutenir leurs travaux." Certains réalisent leur thèse sur la Jamais Contente.

Pauline Ducamp

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle