Ventes inférieures aux attentes pour Givaudan

ZURICH (Reuters) - Givaudan, fabricant suisse d'arômes et de parfums, a réalisé au premier trimestre des ventes inférieures aux attentes malgré de nouveaux contrats et de récentes acquisitions.
Partager
Ventes inférieures aux attentes pour Givaudan
Givaudan, fabricant suisse d'arômes et de parfums, a réalisé au premier trimestre des ventes inférieures aux attentes malgré de nouveaux contrats et de récentes acquisitions. /Photo d'archives/REUTERS/Edgar Su

Le groupe genevois a annoncé mardi que son chiffre d'affaires avait progressé de 5,4% à 1,308 milliard de francs suisses (1,11 milliard d'euros) au cours des trois premiers mois de l'année alors que les analystes interrogés par Reuters anticipaient 1,335 milliard de francs.

Les ventes à périmètre comparable ont elles aussi été moins bonnes que prévu, en hausse de 5% contre un gain attendu de 5,6%.

Givaudan juge néanmoins avoir réalisé un bon début d'année avec une croissance de ses deux activités - arômes et parfums - et dans toutes ses zones géographiques.

"Givaudan a débuté l'année avec une bonne dynamique commerciale, ainsi qu'un portefeuille de projets et de nouveaux contrats maintenus à un niveau élevé", a déclaré le groupe, qui fabrique des arômes pour la nourriture et les boissons et des parfums pour le secteur cosmétique ou les produits d'entretien ménager.

Les ventes d'arômes ont augmenté de 4,5% à périmètre constant et celles de parfums de 5,7%, notamment via une solide performance dans la "parfumerie fine", qui fournit des marques comme Dior et Prada.

Givaudan ne publie pas de chiffres sur ses bénéfices au premier trimestre.

Le groupe suisse a effectué plusieurs acquisitions récemment pour se développer dans les ingrédients naturels, à l'image de son investissement dans le français Naturex, et il a entrepris de relever ses prix pour compenser la hausse du coût de ses intrants.

Il a confirmé ses objectifs à moyen terme, qui incluent notamment une croissance de ses ventes de 4% à 5% en moyenne sur une période de cinq ans.

(John Revill, Juliette Rouillon et Bertrand Boucey pour le service français)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS