Ventes de Rafale, Areva intéresse les Chinois, droit du travail, Tesla Powerwall : la revue de presse de l'industrie

Sylvain Arnulf ,

Publié le

C'est ce 4 mai que François Hollandde signe le contrat avec le Qatar pour la vente de 24 avions Rafale. Vos journaux commentent ce succès... qui en appelle probablement d'autres.  Egalement dans l'actualité : les actifs d'Areva intéressent des acteurs chinois, Manuel Valls veut donner plus de libertés aux entreprises et Tesla dévoile ses batteries pour la maison.

Ventes de Rafale à l'étranger : jamais 3 sans 4 ?

 

 

Ce 4 mai, François Hollande s'est envolé pour Doha, où Qatar, pour la signature du contrat de vente  de 24 Rafale au pays. Comme l'a laissé entendre Laurent Fabius dans une interview exclusive à L'Usine Nouvelle, d'autres contrats pourraient être signés dans les prochains mois. Eric Trappier, directeur général de Dassault Aviation, se veut optimiste dans Le Figaro. "Nous n'allons pas nous arrêter là! Nous allons continuer à travailler d'arrache pied pour obtenir d'autres succès", annonce-t-il. "D'autres pays ont manifesté leur intérêt pour le Rafale. Nous y travaillons. Signer d'autres contrats en 2015? Oui, c'est possible !"

Parmi les pays  où les discussions sont les plus avancées, les Emirats arabes unis. France 2 a pu suivre Jean-Yves le Drian dans un round de négociations. Pour le ministre de la Défense, le maître mot pour parvenir à boucler un contrat est : discrétion.

 

Relire notre dossier spécial et notre analyse "Les cinq raisons qui expliquent pourquoi le Rafale se vend enfin"

 

Areva convoité par des industriels chinois

Selon le Journal du Dimanche, trois groupes industriels chinois souhaiteraient devenir actionnaires d'Areva et avoir accès à des technologies-clés du groupe français. L'Etat ne verrait pas cette solution d'un si mauvais œil. Notre article.

Manuel Valls veut assouplir le code du travail

 

 

Ce 4 mai, le Premier Ministre adresse une lettre de mission à l'ancien directeur général du travail, Jean-Denis Combrexelle, en vue d' "élargir la place de l'accord collectif dans notre droit du Travail et la construction des normes sociales". Les Echos en fait sa une. Manuel Valls demande aux rapporteurs (qui boucleront leurs travaux en septembre) de tracer "des perspectives nouvelles et audacieuses" en laissant "une plus grande place [...] à la négociation d'entreprise". En particulier dans les TPE-PME, qui devront "faire l'objet d'une attention particulière".

Le sujet est particulièrement sensible, souligne le quotidien économique, qui rappelle que les syndicats pourraient voir dans cette initiative une volonté de déconstruire le code du travail pan après pan. Matignon y voit plutôt une façon, pour les entreprises, d'engager une nouvelle forme de dialogue social.

Tesla Powerwall, l'innovation-clé du réseau électrique de demain ?

Bouleverser "la totalité de l'infrastructure électrique dans le monde". C'est – ni plus ni moins – l'ambition d'Elon Musk, le patron de Tesla, avec sa nouveauté : le Powerwall, une batterie de 7 ou 10 kWh (à partir de 3500 dollars) destinée à un usage domestique, en lien avec une installation photovoltaïque. Elle permetttra aux particuliers de se "passer du réseau électrique" assure l'homme d'affaires visionnaire. La révolution aura "un rôle analogue à la manière dont la téléphonie mobile a remplacé les lignes terrestres" veut-il croire.

Mais si le mouvement est bel et bien lancé, la capacité de stockage des batteries devra être améliorée pour que la révolution soit réellement effective. "Le plus gros modèle permettra de stocker l'électricité nécessaire pour le chauffage électrique d'un studio de 30 m² pendant une journée. Ou une demi-journée pour un appartement de 75 m²", décrypte le JDD. "En tout cas, elle sera insuffisante pour la consommation électrique quotidienne d'un studio, eau, chauffage et éclairage compris. Dans des pays comme les États-Unis et la France, où le chauffage électrique est très présent, Tesla est encore loin de pouvoir assurer l'autonomie".

Sylvain Arnulf

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte