Vente-privée fera vite 90% de ses ventes sur mobile, estime son PDG

par Pascale Denis et Dominique Vidalon

Partager

PARIS (Reuters) - Vente-privée.com vise une nouvelle croissance à deux chiffres en 2014 et devrait rapidement réaliser l'essentiel de son chiffre d'affaires par le biais de l'internet mobile, a déclaré mardi à Reuters le PDG du pionnier du déstockage sur internet.

Le spécialiste des ventes "flash" d'articles de mode (stocks d'invendus proposés à prix cassés pendant un court laps de temps), qui s'est ensuite diversifié dans le voyage, le vin ou la billetterie de spectacles, réalise aujourd'hui 40% de ses ventes via des tablettes ou des téléphones mobiles.

"Bientôt, on ne consommera plus que par un smartphone. Le smartphone, c'est la baguette magique du commerce", a déclaré Jacques-Antoine Granjon en marge du World Retail Congress qui se tient à Paris du 7 au 9 octobre.

"Assez vite, ce sera 90% de nos ventes que nous ferons de cette façon", a-t-il ajouté, sans plus de précision.

Le chiffre d'affaires de Vente-privée devrait avoisiner 1,5 milliard d'euros en 2013, signant une progression de 13%, moins importante qu'en 2012 où elle avait atteint 22%.

Jacques-Antoine Granjon a dit espérer que la progression à deux chiffres se poursuive "pendant les dix prochaines années".

Si le "m-commerce" passant par les tablettes numériques et les smartphones contribue à ce que le client soit en permanence connecté et accroît donc la fréquence des visites du site, il ne constitue pas en soi un élément de croissance, a indiqué Jacques-Antoine Granjon.

"Le mobile marche très bien pour certains achats d'impulsion mais pas pour d'autres comme le voyage", a-t-il noté.

Les ventes via internet mobile ont littéralement explosé en France l'an dernier, grimpant de 160% pour atteindre environ un milliard d'euros, selon la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad).

DIVERSIFICATION

Mais cette part restait encore modeste par rapport aux 45 milliards d'euros dépensés au total dans le e-commerce.

Pour assurer sa croissance et limiter sa dépendance vis-à-vis des marques et de leurs imprévisibles déstockages, Vente-privée doit sans cesse porter l'effort sur la diversité de son offre.

"La clé pour nous, ce sont les stocks et ce n'est pas toujours facile à trouver", a souligné Jacques-Antoine Granjon.

Le site, qui revendique la première place en France pour la vente de vins en ligne avec un chiffre d'affaires d'environ 20 millions d'euros, vient d'ouvrir à Beaune (Côte-d'Or) un entrepôt logistique dédié au vin d'une surface de 10.000 m2.

Vente-privée, qui dispose de son propre réseau logistique intégré, compte au total 13 centres de distribution.

Le groupe, qui compte 19 millions de clients en Europe, réalise encore 80% de ses ventes en France. Présent aux Etats-Unis depuis 2011 en partenariat avec American Express, le pionnier du déstockage devrait y avoir doublé ses ventes en 2013, aux environ de 45 millions d'euros.

Le français avait dû réviser ses ambitions à la baisse outre-Atlantique, où son modèle inventé en 2001 a été largement copié (Gilt Groupe, Rue La La) et où la pratique du "discount" est omniprésente, dans des magasins ou des grandes chaînes comme T.J. Maxx ou Marshalls.

Vente-privée emploie environ 2.000 personnes et dégage une rentabilité nette comprise entre 5% et 7%.

Jacques-Antoine Granjon et ses associés détiennent près de 80% du capital du groupe, les 20% restants appartiennent au fonds d'investissement américain Summit Partners.

Edité par Dominique Rodriguez

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

94 - Champigny-sur-Marne

Acquisition de matériels de nettoyage

DATE DE REPONSE 16/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS