Vent de contestation contre la délocalisation de la Clio IV

Alors que le ministre de l’Industrie Christian Estrosi doit rencontrer le directeur général délégué de Renault mercredi 13 janvier, un véritable front anti-délocalisation s’est formé contre le constructeur français depuis la révélation du quotidien La Tribune lundi 11 janvier, selon laquelle la Clio IV serait construite en Turquie et non à Flins.

Partager

Le ministre en personne a renouvelé sa colère devant l’Assemblée nationale, en assurant aux députés que « la Renault serait produite en France pour être vendue en France ». Il a condamné « les délocalisations masquées, qui consistent à recourir très largement à la sous-traitance étrangère le même jour lors d’une réunion avec la filière automobile ». L’Etat possède 15,01% du capital du constructeur français. « En ce qui nous concerne, l’Etat peut tout faire », a expliqué le ministre. Une position soutenue par le secrétaire d’Etat à l’Emploi, Laurent Wauquiez, qui a rappelé les deux points sur lesquels le constructeur s’était engagé lors de l’annonce du Pacte automobile début 2009 : « aucune fermeture de site, aucun licenciement ». Du côté du Parti socialiste, on a appelé le gouvernement « à agir et peser » sur Renault pour qu’il renonce à cette délocalisation.

Flins « centre de gravité »

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

En réponse, le constructeur a affirmé dans un communiqué qu’aucune décision n’avait encore été prise concernant la ClioIV, ajoutant que « l a compétitivité d’un véhicule est un élément essentiel pour garantir son succès commercial ». En novembre 2009, le patron du groupe, Carlos Ghosn, avait assuré que le futur de Flins était largement assuré et qu’il deviendrait « le « centre de gravité » de la filière véhicule électrique du groupe. L’usine doit accueillir la production de la Zoé électrique en septembre 2011. Le groupe a rappelé être principalement localisé en France, avec 25% de ses voitures produites dans l’Hexagone.

Reste que du côté des salariés la crainte est grande que le développement du véhicule électrique prenne du temps et que cette seule production ne suffise pas à maintenir l’ensemble des emplois dans l’usine. « Les mesures annoncées pour Flins ont constitué de bonnes nouvelles. Mais on considère que l'électrique est un pari énorme qui ne suffira pas à garantir le plein emploi sur le site », a commenté Dominique Chauvin, délégué du syndicat CFE-CGC chez Renault. Pour les analystes, la position de Renault n’est pas surprenante car elle serait « l’aboutissement d’une logique industrielle engagée depuis plusieurs années par le constructeur et ses concurrents sur les petits modèles notamment », selon Stuart Pearson, analyste automobile chez Crédit Suisse.

Le ministre de l’Industrie n’a pourtant pas caché avoir l’espoir de trouver une solution avec Patrick Pélata lors de leur rencontre ce mercredi. « Je suis convaincu que nous arriverons à nous faire entendre, mais je veux aussi parler de la relation entre Renault et ses équipementiers et ses sous-traitants », a-t-il expliqué.

%%HORSTEXTE:%%

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS