Vedanta ajoute le minerai de fer à son portefeuille d'activités minières

La firme indienne poursuit son ambition de devenir un grand groupe minier diversifié.

Partager

Vedanta ajoute le minerai de fer à son portefeuille d'activités minières
Vendenta Resources a finalement racheté à Mitsui & Co les 51 % qu'il détenait dans le mineur de fer indien Sesa Goa. Pour ravir Sesa Goa à la barbe d'Arcelor Mittal et d'Aditya Birla Group, la firme contrôlée par Anil Agarwal a dû surenchérir à 981 millions de dollars. Pour compléter son acquisition, Vedanta compte acheter 20 % d'actions Sesa Goa supplémentaire, ce qui portera le montant investi à 1,37 milliards. Un prix jugé raisonnable par le repreneur qui a programmé 13 à 14 milliards de dollars d'investissement en cinq ans pour devenir un nouveau grand mineur diversifié. Vedanta devrait utiliser une partie d'un profit opérationnel de 3 milliards de dollars l'an dernier ainsi que des prêts bancaires pour financer sa nouvelle acquisition.

« L'acquisition de Sesa Goa marque notre entrée dans le marché du minerai de fer », souligne Anil Agarwal, précisant que son ambition était de faire de Vedanta un CVRD indien. Entreprise indienne cotée à Londres, Vedanta s'est rapidement développé dans les non-ferreux profitant des privatisations du secteur orchestrée par l'Etat indien. Très présent en Inde le groupe s'est développé en Zambie et en Australie, intégrant progressivement la production de cuivre, d'aluminium, de zinc et de plomb, secteurs dans lesquels il détient des positions dominantes en Inde. En particulier Vedanta est devenu l'un des acteurs majeurs du marché du zinc. L'entreprise vient en plus de décider de se diversifier dans la production d'énergie et va construire des centrales thermiques à charbon.





L'entrée dans le minerai de fer, un marché lucratif en plein développement sous l'effet de la demande en expansion permanente de la sidérurgie chinoise, complète l'offre de Vedanta en produits miniers. Sesa Goa, disposant de mines dans les grandes régions minières indiennes - Goa, Karnataka et Orissa - extrait chaque année environ 10 millions de tonnes de minerai de fer, dont 95 % sont exportées. Son chiffre d'affaires pour l'année fiscale qui s'est terminée en mars 2006 atteignait 423 millions de dollars, soit 10 % de celui de Vedanta. Ses profits avant impôts atteignaient le niveau respectable de 194 millions. L'entreprise a également produit 280 000 tonnes de charbon à coke et 225 000 tonnes de fonte.

« Notre premier objectif est de demeurer une compagnie minière. Nous comptons investir le domaine du fer et de l'acier, mais cela se fera avec un partenaire disposant d'une importante expérience du secteur », a précisé Agarwal. S'il a l'intention à termes de se développer dans la sidérurgie, dans l'immédiat Vedanta continuera donc à vendre et exporter son minerai de fer. Vedanta a également le dessein de participer à la consolidation d'un secteur minier très éclaté en Inde et de profiter de toutes les options de croissance externe, en particulier celles offertes par les privatisations à venir des entreprises d'Etat.

Le rachat de Sesa Goa est la troisième opération en une semaine dans le secteur des mines de fer, après les 1,5 milliard de dollars versés par Anglo American pour obtenir 49 % du mineur de fer brésilien MMX Minas-Rio et l'offre d'Essar Steel sur l'américain Minnesota Steel. Depuis le début de l'année le cumul des différentes opérations de fusions & acquisitions dans l'industrie métallurgique et minière atteint déjà, selon un calcul du quotidien indien Indian Times, 70 milliards de dollars.

Daniel Krajka

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 26 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS