L'Usine Santé

Vect-Horus trompe les défenses du cerveau

,

Publié le

Vect-Horus trompe les défenses du cerveau
Investisseurs. Alexandre Tokay, président de la société, a rapidement compris l'intérêt des résultats des études de Michel Khrestchatisky.
© DR

Moins de 2% des médicaments passe la barrière hématoencéphalique, filtre très sélectif entre les vaisseaux sanguins et le cerveau. Une protection pour nos neurones, mais un véritable casse-tête pour traiter les maladies neurologiques. Afin d’améliorer l’efficacité de ces neuro-médicaments, la start-up marseillaise Vect-Horus a développé des peptides, composés chimiques d’environ dix acides aminés, qui les aident à traverser cette barrière. Une première famille de peptides a été identifiée et parmi ses membres, un composé de sept acides aminés a démontré son efficacité sur un modèle animal dans le domaine de la douleur aiguë.

L’entreprise est née en 2005 grâce à la rencontre entre un directeur de recherche au CNRS, Michel Khrestchatisky, et un banquier d’investissement dans les sociétés cotées, Alexandre Tokay. « Je suivais depuis quelques années les travaux de Michel, il a su me convaincre que sa technologie pouvait aboutir à des résultats intéressants », raconte Alexandre Tokay, l’actuel président de la société. Il contacte alors quelques investisseurs privés et l’aventure démarre avec quelques centaines de milliers d’euros pour commencer.

Cinq ans après, Vect-Horus est en mesure de proposer ses premiers vecteurs à l’industrie pharmaceutique. Elle compte signer un ou plusieurs partenariats d’ici fin 2010, début 2011. La PME de dix personnes est en train de boucler un troisième tour de table en élargissant le cercle des investisseurs pour le développement de sa plate-forme et de ses familles de peptides.

L'innovation

►Vect-Horus a développé une plateforme technologique permettant d’identifier des familles de vecteurs peptidiques qui facilitent le traitement des troubles neurologiques et pathologies cérébrales majeures.

►Ces vecteurs se fixent sur des récepteurs particuliers de la barrière hémato-encéphalique. Leur rôle est d’assurer le transport de molécules naturelles du sang vers le cerveau. Ils deviennent malgré eux des «chevaux de Troie» pour le transport des médicaments vers le cerveau.

►Deux brevets ont été déposés, dont un publié en avril 2010.

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte