Vasco : la robotique portuaire made in France

Porté par les français Gaussin et BA Systèmes, le programme Vasco vise à mettre au point un robot spécialisé pour le transfert de conteneurs dans les terminaux portuaires afin d’améliorer leur productivité. Un premier démonstrateur doit être déployé dès 2017 sur un site d’essais.

Partager
Vasco : la robotique portuaire made in France
L’AIV (Automated Intelligent Vehicle), véhicule portuaire entièrement automatisé.

L’un des grands défis des exploitants portuaires est de minimiser le temps de présence des navires à quai. Mais actuellement, seuls les plus grands ports du monde ont automatisé le transport des conteneurs du quai (une fois qu’ils ont été déposés par les grues) aux stockeurs. Pour les autres ports, ce transfert s’effectue encore de manière manuelle. « Notre objectif est d’optimiser ce maillon logistique », explique Guy Caverot, directeur innovation et robotique de BA Systèmes . Spécialiste des chariots de manutention et de leur déclinaison entièrement automatisée, les AGV (Automated-guided vehicles), l’entreprise compte mettre au point les robots des ports du futur.

BA Systèmes fait partie d’un nouveau programme de R&D baptisé Vasco, pour « Véhicule automatisé supervisé pour conteneurs ». Lancé le 15 février dernier en partenariat avec Gaussin, entreprise spécialisée dans les équipements portuaires, et les laboratoires Crystal de l’Université de Lille 1 et IRCCyn de l’Ecole Centrale de Nantes, il vise à développer un système entièrement automatisé avec guidage sans infrastructure pour le transfert de conteneurs dans les terminaux portuaires.

Un premier démonstrateur en 2017

«Nous allons apporter la brique technologique au niveau du guidage, de la sécurité et de la supervision des robots », précise Guy Caverot. Pour ce faire, l’entreprise utilise trois familles d’algorithmes : des algorithmes de logistique, des algorithmes de gestion de trafic et un modèle mathématique dédié aux interfaces homme-machine. Pour comprendre leur environnement, les véhicules automatisés seront également équipés d’une certaine capacité de perception grâce à des capteurs et des systèmes laser et ultrasons.

Les membres de ce nouveau consortium prévoient de mettre au point deux démonstrateurs composés, à chaque fois, de trois véhicules automatisés. « Le premier vise à lever les verrous scientifiques et techniques. Il sera déployé en 2017 sur le site d’essais d’Héricourt, chez notre partenaire Gaussin », détaille Guy Caverot. Le second, quant à lui, sera déployé sur le Port de Dunkerque au niveau du terminal des Flandres. Le consortium a, par ailleurs, déjà identifié plusieurs prospects à travers le monde et formulé trois offres comprenant chacune 20 robots.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'hebdo de la techno

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles clés de l'innovation technologique

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé d'Affaires Conformité Machines (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Foy la Grande

Remplacement du système sécurité incendie du collège Elie Faure

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS