L'Usine Auto

Varta veut produire en série des batteries pour voitures électriques

, , , ,

Publié le , mis à jour le 20/11/2018 À 06H50

Varta a signé un accord de recherche visant à jeter les bases d'une production en série de cellules de batterie lithium-ion pour véhicules électriques afin de s'attaquer à la domination des groupes asiatiques dans le secteur.

Varta veut produire en série des batteries pour voitures électriques
Varta a signé un accord de recherche visant à jeter les bases d'une production en série de cellules de batterie lithium-ion pour véhicules électriques afin de s'attaquer à la domination des groupes asiatiques dans le secteur. /Photo d'archives/REUTERS/Fabrizio Bensch
© Fabrizio Bensch

Le spécialiste allemand des batteries Varta, qui produit aussi des piles pour appareils audio et de grands systèmes de stockage de l'énergie solaire, a conclu un accord de coopération avec l'Institut allemand Fraunhofer, un organisme de recherche scientifique, ont annoncé le 19 novembre les deux partenaires.

L'Allemagne a affecté un milliard d'euros au soutien d'un consortium devant produire des batteries pour véhicules électriques et prévoit de financer un centre de recherche pour cette prochaine génération d'accumulateurs électriques, ont dit trois sources à Reuters au début du mois. Ces mesures visent d'une part à réduire la dépendance de constructeurs automobiles allemands aux fabricants asiatiques de batteries électriques et, d'autre part, à protéger l'emploi en Allemagne du fait de l'évolution du marché automobile vers les voitures à zéro émissions.

En s'alliant à l'Institut Fraunhofer, Varta souhaite acquérir des compétences techniques dans la production de cellules de batterie face aux fabricants asiatiques, tout en poursuivant des discussions intensives avec les acteurs du marché pour élargir sa gamme de produits, a déclaré à la presse le président du directoire de Varta, Herbert Schein, sans plus de précisions sur ce nouvel accord.

Futur consortium allemand

Thomas Bauernhansl, directeur de l'Institut Fraunhofer pour l'ingénierie industrielle et l'automatisation IPA, a déclaré que le projet avec Varta avait pour objectif de mettre en place une chaîne de production davantage numérisée qui permettrait de réduire le taux de rebut actuel de 10%.

Varta, le groupe de chimie BASF et la filiale allemande de Ford, figurent parmi les entreprises participant aux discussions sur le projet de consortium dans les batteries en Allemagne, selon les sources. Volkswagen est également prêt à rejoindre le consortium, selon une source. L'action Varta gagnait plus de 2% à 16h00 GMT à la Bourse de Francfort, où le Dax perdait pour sa part 0,3%.

Avec Reuters (Ilona Wissenbach; Claude Chendjou pour le service français, édité par Benoit Van Overstraeten)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte