Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Valse de chiffres sur l’emploi chez GE-Alstom Belfort

Manuel Moragues , , ,

Publié le

Valse de chiffres sur l’emploi chez GE-Alstom Belfort
General Electric envisage de créer 400 postes pour sa fabrication de turbines mais pourrait en supprimer dans la branche énergie d’Alstom .

400. C’est le dernier chiffre annoncé concernant les emplois de GE-Alstom à Belfort. General Electric pourrait y créer 400 postes dans la fabrication de turbines. Ces emplois seraient délocalisés des états-Unis, où l’assureur-crédit Export-Import Bank a cessé son activité fin juin faute d’accord au Congrès américain. GE a pu obtenir une promesse de financement de l’assureur-crédit français, la Coface. Si GE gagne les appels d’offres internationaux qui nécessitent ces garanties, « la production sera faite à Belfort et les emplois transférés », confirme un porte-parole français du groupe. De quoi alimenter les 1 000 créations nettes d’emplois sur le périmètre GE-Alstom Energie promises par le groupe au gouvernement français ? Non ! Ces emplois viendront en plus, assure le porte-parole. En revanche, viendront peut-être en moins 1 000 emplois que, de source syndicale, GE envisagerait de supprimer dans la branche énergie d’Alstom. Des suppressions qui  pourraient alors toucher l’usine Alstom Belfort, située en face de celle de GE Belfort. 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle