Tout le dossier Tout le dossier

Valoriser les "not so big data"

Présentes sur toutes les lèvres, les big data sont désormais largement reconnues comme source de valeur pour l’entreprise. Au risque d’oublier les « not so big data », qui ne partagent pas avec l’importance en volume, en variété et en vélocité des premières mais peuvent néanmoins être valorisées, estime Romain Chaumais, co-fondateur de l'agence de marketing digital Ysance.

Partager
Valoriser les

«Surnommées le “pétrole du XXIe siècle”, les big data intéressent au plus haut point les entreprises. Or elles entrent dans des critères de volume, de variété et de vélocité (3V) bien précis , qui ne concerne qu’une partie des projets d’exploitation de données. D’où l’intérêt, pour les entreprises dont les cas d’usage n’entrent pas dans ces critères d’introduire un nouveau niveau d’analyse qui comprend toutes les « autres » données - quels que soient leur volume, leur fréquence ou leur format - qui se situent entre les données décisionnelles et les big data. Chez Ysance, nous parlons d’Over Data.

L’idée ? Exploiter des données plus souterraines (small black data) pour analyser, par exemple, les processus de production et de sécurité via l’activité des systèmes embarqués tels que les badgeuses, les centres d’appels et les solutions domotiques, sa gestion des ressources humaines ou encore son activité sur le Web comme l’analyse d’une Fanpage, les citations sur les réseaux sociaux, les visites sur son site Internet BtoB, ou encore le positionnement de son application sur l’appstore.

Plusieurs entreprises se sont d’ailleurs lancées avec succès dans l’analyse de certains pans de leurs données. On retiendra parmi les cas d’usage les plus célèbres l’exemple de Google avec la mise en place de son projet « Google M&Ms ». Soucieuse de la santé de ses salariés, l’entreprise a rassemblé des données telles que les distances parcourues ou les aliments consommés à la cantine pour mettre en place des solutions visant à freiner la consommation excessive de M&Ms au bureau. Ou encore, l’initiative d’un constructeur automobile qui a analysé le trajet parcouru et les démarches effectuées par le salarié depuis l’entrée du site jusqu’à la chaîne de production pour optimiser l’arrivée de ressources temporaires en cas d’absence ou de retard d’un ouvrier.

Le champ des possibles est donc infini. Aussi infini que celui des big data… Il nécessite toutefois des compétences techniques distinctes. L’approche est certes moins orientée vers l’enjeu de volume - et donc vers les technologies en rupture de type Hadoop - mais la capacité à collecter cette « over » donnée où elle se trouve, à garantir sa qualité et à savoir l’injecter dans des outils opérationnels de l’entreprise, demande un travail complexe et minutieux. Finalement, les méthodes projets sont assez proches de celles des big data mais les technologies de récolte utilisées ressemblent davantage à celles de la business intelligence (tableaux de bords, bases relationnelles, voire tableaux Excel…).

Un entre deux qui devrait satisfaire, pour commencer, bon nombre d’entreprises leur permettant ainsi de faire, en douceur, leurs premiers pas vers le Big Data…»

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Technos Télécoms

Le Web fête ses 25 ans : découvrez sa folle histoire

Numérique

Portrait du web en 2014

Numérique

« Numérique : nous n’avons encore rien vu », estime Jean-Luc Beylat

Numérique

Comment Google veut changer le monde

Technos en images

L'histoire de Google en 2 minutes

PEUT-ON ENCORE CONCURRENCER GOOGLE?

Numérique

IPv6 débarque le 6 juin

Numérique

Internet : la migration vers le protocole IPv6 est inéluctable

Numérique

La neutralité d’Internet dans la loi

Technos en images

2000 ou le roman de la bulle

Côté Labos

Faites comme FACEBOOK, n'innovez plus, jouez !

Numérique

Lire, écrire, compter... coder : l'informatique débarque à l'école primaire

Conception

Web 2.0 : Les internautes au pouvoir

Conception

Le Jam : la boîte à idées à l'heure du Web 2.0

Le Web 2.0, source d'économies

Numérique

Vidéo : le web sémantique expliqué aux débutants

Numérique

SemWeb.Pro 2012 : le Web sémantique sort des laboratoires

I&T Academy

2010, l'année du Web sémantique

Numérique

Cyber-sécurité : les défis de 2014

Numérique

Un service cloud de gestion des clés de chiffrement

Numérique

La nécessaire sécurisation du Cloud Computing

Numérique

Sécurité : Google veut remplacer les mots de passe par des clés USB

Conception

Automates : attention aux virus !

Numérique

Une technologie de stockage utilisant le Web de données

Numérique

Un moteur de recherche pour le web invisible

Conception

Le design émotionnel au service du Web

Energie - Environnement

Le protocole de communication du compteur Linky enfin choisi

Numérique

Le Li-Fi, la lumière 2.0

Numérique

Semsoft optimise la recherche d’information sur le Web

Le Web a encore du souffle !

Côté Labos

Microsoft veut changer notre quotidien

Numérique

La cyber-guerre, ce n'est pas de la science-fiction

Numérique

La révolution du mobile d'accord, mais pas sans applications

Numérique

Recherche éveillée sur Internet : mode d’emploi

Numérique

Google s’embarque dans la télé

Numérique

Le Web s'affiche sur la télé

Numérique

La 3D pour tous à l'assaut du Web

Informatique La gestion industrielle en location sur le Web

Start-up deeptech

Exhalia met le Web au parfum

Micro-électronique

Les laveries automatiques se branchent sur le Web

Start-up deeptech

MobileBridge facilite la navigation mobile sur le Web

Start-up deeptech

Toolnet fait parler le Web

Start-up deeptech

Noheto gère le contenu Web

Start-up deeptech

Sysqua certifie la qualité des sites Web

Conception

Limiter la voracité du Web

Tout le dossier

NEWSLETTER L'hebdo de la techno

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles clés de l'innovation technologique

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS