Valorisation : l'AMF défend le modèle français

Les réactions se succèdent après la publication du rapport de la Cour des comptes sur la gestion d'Eco-Emballages. - 

Partager
Valorisation : l'AMF défend le modèle français

À la suite de la publication du rapport de la Cour des comptes sur la gestion d’Eco-Emballages, l'Association des maires de France (AMF) "note avec satisfaction que les magistrats ont signalé l’efficacité du modèle français de collecte et de recyclage des déchets d’emballages". Dans un communiqué en date du 27 janvier, l’AMF rappelle son attachement à ce modèle qui "a permis de collecter et de recycler 67% des emballages mis sur le marché, performance des plus honorables", un modèle qu’elle "a contribué à créer et qu’elle défend depuis vingt ans". L'AMF se dit cependant préoccupée "en constatant la stagnation des performances de collecte". Elle précise : "certes, l’objectif de 75 % est très ambitieux mais, depuis deux ans, les performances ne progressent plus aussi vite que dans les années passées. Les derniers pourcentages pour atteindre l’objectif fixé étant les plus difficiles à conquérir, il est temps de rechercher et d’analyser toutes les marges de manœuvre pour augmenter les performances". L'association pointe également les disparités régionales : "les collectivités dont les performances de collecte sont en dessous de la moyenne sont confrontées à des contraintes fortes qui plafonnent leurs performances et qui ne pourront être levées qu’en mettant en œuvre des moyens adaptés". L'AMF s'engage ainsi à favoriser "les échanges de bonnes pratiques entre collectivités en la matière et appelle tous les acteurs du dispositif "emballages" à aider les collectivités à dépasser le "plafond de verre" qui limite leurs performances". La Cour des comptes invite plus précisément les partenaires de la chaîne à concentrer leurs efforts sur le Sud-Est et l'Ile-de-France.

Rapport à charge

Le ton est moins mesuré chez les deux associations de collectivités que sont l'Association des collectivités territoriales et des professionnels pour les réseaux de chaleur et la valorisation des déchets (Amorce) et le Cercle national du recyclage (CNR). Amorce dénonce un "rapport à charge pour les collectivités, partial et partiel" et estime, conformément à sa position, que les coûts réels de la gestion de la collecte sont "sous-évalués". Pour sa part, le CNR "trouve que la Cour des comptes impacte de façon importante, de façon pas très correcte, les négociations en cours", notamment sur la clause de revoyure. Alors que cette clause de revoyure, maintes fois reportée et désormais programmée le 12 février, constitue une vraie pomme de discorde, la Cour des comptes considère que la contribution des entreprises ne doit pas augmenter. Le CNR évalue, au contraire, le manque à gagner à 100 millions d'euros pour les collectivités locales.

Maîtrise des coûts

En soulignant que "le rapport valide l’efficacité des entreprises de la grande consommation et de la distribution pour prendre en charge la responsabilité de la fin de vie des emballages pour en développer le recyclage et en limiter les impacts environnementaux" dans le cadre de la responsabilité élargie du producteur (REP), Eco-Emballages relève sobrement que les recommandations "rejoignent les analyses d’Eco-Emballages sur la priorité qui doit être donnée à la transparence et à la maîtrise des coûts, à l’optimisation du dispositif et à la mise en place d’un plan spécifique dans les zones où les performances sont à développer".

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingénieur-e Assurance Qualité Matériaux et Procédés Spéciaux

Safran - 19/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS