Quotidien des Usines

Vallourec va investir 50 millions d’euros à Aulnoye-Aymeries

, , , ,

Publié le

Vallourec va se doter d’un nouveau centre de développement et de tests à Aulnoye-Aymeries (Nord) situé près de Maubeuge. Il sera ainsi deux fois plus grand que le centre actuel. Ce nouvel équipement va générer un investissement de 50 millions d’euros et permettre la création de 95 postes supplémentaires d’ici 2017.

Vallourec va investir 50 millions d’euros à Aulnoye-Aymeries
Tests dans le centre de R&D de Vallourec d'Aulnoye-Aymeries (Nord)
© Vallourec

A Aulnoye-Aymeries (Nord), Vallourec dispose d’une unité de production (tuberie, fabrication de tiges de forages et de connexions, unité de filetage des tubes) et d’un centre de recherche-développement. L’ensemble génère 1 600 emplois directs.

Le centre de recherche et développement compte deux activités qui regroupent 320 personnes à ce jour. Une première porte sur la recherche fondamentale : nouveaux aciers, recherches sur la corrosion, le traitement thermique ou encore les contrôles non destructifs. Le second est spécialisé dans le développement et les tests des tubes et des connexions, destinés à l’industrie du pétrole et du gaz. C’est ce dernier que Vallourec va agrandir.

Doublement de ses capacités de tests

La catastrophe technologique et environnementale du forage BP de Macondo, dans le Golfe du Mexique, en avril 2010 a "considérablement renforcé les protocoles de tests, explique William Gamisans, directeur du site. A cela, il faut ajouter l’introduction de la nouvelle norme ISO 1379, et une pression du marché pour réduire les temps de mise sur le marché de nouveaux produits".

Dans ce contexte, Vallourec a engagé depuis 2012, le doublement de ses capacités de tests dans son centre de Houston aux Etats-Unis et s’apprête à le faire, en France, à Aulnoye-Aymeries. Un nouveau centre y sera construit pour accueillir à terme 255 ingénieurs et opérateurs (dont 95 recrutements supplémentaires d’ici 2017) et les nouveaux équipements industriels : bancs de tests, centre d’usinage pour la réalisation de prototypes et lignes de traitement de surface. Ce nouveau centre sera totalement opérationnel en 2017. D’un montant de 50 millions d’euros, il a bénéficié d’une subvention d’1 million d’euros accordée par la communauté d’agglomération Maubeuge-Val de Sambre (AMVS).

Les tests grandeur nature portent sur la technologie de connexion des tubes (une spécificité brevetée Vallourec et dénommée VAM), en vue d’en vérifier l’étanchéité, dans des conditions extrêmes.

Un quatrième centre de test au Brésil

Outre les sites Aulnoye-Aymeries en France et Houston aux Etats-Unis, Vallourec dispose d’un quatrième centre de test de ce type en Indonésie (à Batam). La construction d'un quatrième centre de test est prévue au Brésil à horizon 2015. Vallourec, leader mondial des solutions tubulaires destinées aux marchés de l'énergie ainsi qu'à d'autres applications industrielles, a réalisé en 2012 un chiffre d'affaires de 5,3 milliards d'euros.

Francis Dudzinski

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte