Quotidien des Usines

Vallourec investit 46 millions d'euros dans un four plus puissant à Saint-Saulve

, , , ,

Publié le

Le géant des tubes sans soudure en acier Vallourec augmente la productivité de son site de Saint-Saulve (Nord).

Vallourec investit 46 millions d'euros dans un four plus puissant à Saint-Saulve
Four de Vallourec à Saint-Saulve
© Vallourec

En plein berceau de la sidérurgie, l'aciérie Vallourec de Saint-Saulve (Nord) investit 46 millions d'euros dans un nouveau four. La première coulée est prévue pour septembre. Le nouveau four produira 100 tonnes par heure de billettes sans soudure en acier de carbone destinées au marché du pétrole et du gaz. Il remplacera le four inauguré en 1975, vétuste et trop gourmand en énergie, qui crache 90 tonnes d'acier toutes les heures.

L'investissement, appelé Projet Vulcain, comprend le four informatisé (à hauteur de 15 millions d'euros), des ponts de coulée, la construction d’un nouveau bâtiment, avec des parois d'absorption acoustique. "Nous reventons la partie chaude de l'usine, la phase amont, explique Philippe Guenal, chef de projet. Nous avons réalisé la partie aval il y a cinq ans." En 2008, Vallourec a investi 66 millions d'euros dans une coulée continue courbe, qui a permis à l'aciérie de produire 100 000 tonnes d'acier de plus par an.

Un four plus rapide et plus économique

Le four fonctionnera comme l'ancien : il fera fondre à 1700 degrés des ferrailles recyclées dans les tuberies de Vallourec ou achetées en Europe, acheminées via le réseau ferré et le canal de l'Escaut. "Grâce à cette proximité, nous sommes très réactifs", assure Philippe Guenal.

Plus rapide que l'ancien, le four fera gagner 10% de consommation au site de Saint-Saulve, qui emploie 1400 salariés, dont 950 dans la tuberie. La consommation actuelle de l'aciérie, qui s'élève à 400 Gigawatts heure par an, sera réduite grâce à une nouvelle la ligne électrique, l'informatisation et un gain thermique.

"Nous aurons une plus grande flexibilité entre l'énergie fossile et électrique, précise le chef de projet. Nous gagnerons en productivité." La capacité de production de tubes de l'aciérie avoisine les 680 000 tonnes par an. Avec ce nouveau four, elle passera à 800 000 tonnes.  

Un acier haut de gamme

Fournisseur pour les marchés du pétrole et du gaz, Vallourec place la barre qualité et productivité très haut. "Le forage est de plus en plus complexe, souligne Philippe Guenal. On creuse des puits de plus en plus profond, dans des milieux agressifs, acides, avec une pression toujours plus élevée." Pour répondre à ces exigences, l'entreprise offre des aciers premium propres et résistants.

Elle investit de façon continue dans ses sites de production. "Nous investissons également pour améliorer la sécurité et l’empreinte de nos usines sur l'environnement", précise Philippe Guenal.

L'aciérie, qui dispose d’un catalogue de 220 gammes d'acier, fabrique du quasi sur-mesure. Elle produit des billettes longues jusqu'à une dizaine de mètres, d'un diamètre de 180 à 325 millimètres.

Le groupe Vallourec, leader sur le marché des tubes en acier, a réalisé un chiffre d'affaires de 5,33 milliards d'euros en 2012, avec un peu plus de 22 000 salariés à travers le monde.

Timothée L'Angevin

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte