VALLOUREC ELARGIT SES COMPETENCES

Partager

VALLOUREC ELARGIT SES COMPETENCES



"Nous n'inventons rien à proprement parler, mais chaque jour nous participons à l'amélioration de la performance et de la fiabilité du groupe dans tous les domaines. " Gilbert Guntz aime souligner le caractère pragmatique des travaux menés dans l'unique centre de recherche de Vallourec, qu'il dirige, à Aulnoye-Aymeries, dans le Nord. Le centre fait partie de la Setval, une filiale qui regroupe l'ensemble des activités de services et d'études du groupe, distincte des deux sous-holdings Valtubes (tubes en acier) et Sopretac (regroupant essentiellement les diversifications vers l'automobile et le B-TP) . Cette position permet au centre d'Aulnoye-Aymeries de fonctionner comme un centre de ressources autonome au service de l'ensemble des unités industrielles. Le développement de chaque produit ou process est coordonné par un " pilote " intégré dans une équipe de recherche d'usine. Ce pilote est également chargé de lancer, lors des comités annuels de recherche-développement, les programmes qui seront menés dans les usines et au centre d'Aulnoye. Ce type de prestation à court ou moyen terme (un an au maximum), développé à la demande d'un pilote, représente 40 % de l'activité du centre. Une part équivalente est consacrée à des prestations techniques ; 1 000 études techniques et 5 500 essais destructifs en métallurgie sont ainsi effectués chaque année.

Un centre certifié ISO 9001

Bien sûr, le centre développe également ses propres recherches. Les axes prioritaires - comme la diminution du coût des alliages en optimisant l'utilisation de l'acier au bore - sont déterminés par la direction de la recherche-développement. " Sur certains sujets, explique Gilbert Guntz, nous sommes sûrs qu'il y aura des mouvements dans les années à venir, et nous lançons des études, auxquelles nous demandons aux unités de groupe de participer. C'est en quelque sorte de la recherche sous contrat. " Parmi les 250 études annuelles, Gilbert Guntz estime difficile de dégager les points forts. " Le centre s'est fait une spécialité des aciers résistant à l'hydrogène sulfuré, utilisé notamment pour la production de gaz naturel. Dans ce domaine, les innovations sont constantes. " Le calcul par éléments finis, créé pour la conception des joints filetés, s'est considérablement renforcé ces dernières années avec le développement de pièces pour l'automobile (renforts de portes, tubes d'échappement, suspensions, etc.), qui représente aujourd'hui un quart du chiffre d'affaires du groupe. La modélisation de l'ensemble des mises en forme réalisées au sein du groupe constitue aussi un important chantier. Dernière mission, et non des moindres : mettre au point les procédés de contrôle non destructif, essentiellement par ultrasons et par courants de Foucault, et assurer leur mise en oeuvre dans les unités. Métallurgie, corrosion, traitement de surface, contrôle non destructif, calcul par éléments finis, thermique, les compétences d'Aulnoye sont très diverses. Ce qui a rendu complexe la description détaillée des tâches et des compétences indispensables à la mise en place d'une certification. Complexe, mais pas impossible : depuis le printemps dernier, l'établissement de Vallourec fait partie des rares centres de recherche à avoir obtenu la certification ISO 9001.



Le centre de recherche en bref

· Lieu : Aulnoye-Aymeries. (Nord)

· Secteur : tubes et équipements d'automobile.

· Effectifs : 100 personnes.

· Budget : 42 millions de francs.

USINE NOUVELLE N°2569

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS